VIDÉO - Macron joue au foot à Chambord… et tire en plein visage d’un jeune

, modifié à
  • A
  • A
Emmanuel Macron a joué au foot avec des jeunes, mercredi à Chambord.
Emmanuel Macron a joué au foot avec des jeunes, mercredi à Chambord. © Ludovic Marin / POOL / AFP
Partagez sur :
Emmanuel Macron a rencontré mercredi des jeunes au château de Chambord. Le président en a profité pour jouer au foot avec plusieurs d’entre eux quand il a tiré, sans le faire exprès, dans le visage d’un garçon.

C’est bien connu : Emmanuel Macron est un grand fan de foot et de l’OM. Le président de la République l’a prouvé une nouvelle fois mercredi après-midi, lors d’une rencontre avec des jeunes au château de Chambord. Le chef de l’État, en visite pour l’opération "quartiers d’été 2020", un programme pour les jeunes qui ne peuvent pas partir en vacances, en a profité pour jouer au foot avec plusieurs d'entre eux.

Emmanuel Macron, manches retroussées, est apparu particulièrement motivé. Le chef de l’État a même malencontreusement tiré en plein visage de l’un de ces jeunes, une séquence filmée et qui a rapidement fait le bonheur des réseaux sociaux.   

 

"Un vrai Marseillais !"

Sur la vidéo, on voit le président tenter une frappe, qui atterrit en pleine tête d’un jeune homme. Emmanuel Macron continue alors son action et tente de marquer, mais le gardien parvient à se saisir de la balle. Puis le président se replace au centre du terrain, alors que le jeune, qui a perdu sa casquette au passage, continue lui aussi comme si de rien n’était.

"Il a décapité le gamin", a commenté un twittos. "Même pas il s’excuse, un vrai Marseillais !", s’amuse un autre internaute, alors que d’autres personnes proposent au chef de l’État de venir jouer au foot avec eux.

Macron confirme une aide à l'embauche jusqu’à un salaire de 2 Smic

Emmanuel Macron a profité de ce déplacement pour également confirmer que l'aide de 4.000 euros à l'embauche d'un jeune à la rentrée sera finalement portée jusqu'à un salaire de deux Smic, comme l'avaient indiqué la veille des sources syndicales. Initialement, cette aide devait se limiter aux salaires de 1,6 Smic mais le Medef a jugé que cela exclurait les jeunes les plus qualifiés dont les salaires d'embauche peuvent être supérieurs.