Sophie Cluzel "dénonce les maires qui ne font rien" pour l'accessibilité

, modifié à
  • A
  • A
4:24
© Europe 1
Partagez sur :
Invitée dimanche du "Grand Rendez-vous" sur Europe 1, Sophie Cluzel, secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées, a annoncé appeler les maires et les candidats aux municipales à se saisir de la thématique de l'accessibilité. "Quand on travaille pour accessibilité, on fait du bien commun pour tous", a-t-elle affirmé. 
INTERVIEW

"Pendant 30 ans, on a mis la poussière sous le tapis." Sophie Cluzel est sans détour. Invitée dimanche du "Grand Rendez-vous" sur Europe 1, la secrétaire d'État auprès du Premier ministre, en charge des Personnes handicapées, a appelé les maires et les candidats aux municipales à se saisir du sujet de l’accessibilité pour les personnes en situation de handicap. "Pendant trop longtemps, tout le monde a été dans l'incantatoire", a regretté Sophie Cluzel. 

Le maire "est celui qui peut changer au quotidien la vie des Français"

"Pendant un an, les personnes handicapées ont été assignées à résidence à Paris parce qu'elles ne pouvaient pas sortir compte tenu des travaux sur les trottoirs. Et ce n'est pas mieux aujourd'hui" a taclé Sophie Cluzel. Mais la secrétaire d'Etat ne critique pas seulement Anne Hidalgo, maire de Paris : "Je dénonce les maires qui ne font rien, dans leur globalité", a affirmé Sophie Cluzel. 

Sophie Cluzel prend en contre-exemple de la ville d'Evreux, qui s'est classé deuxième à "l'Access City Award", un prix qui récompense la volonté, la capacité et les efforts d'une ville pour devenir plus accessible. "Quand on travaille pour accessibilité, on fait du bien commun pour tous [...] c'est du gagnant-gagnant", a-t-elle affirmé.

"Aidons les maires à construire des parcours, on hérite d'un pays très vieux qui n'est pas accessible dans des villes parfois historiques", a lancé Sophie Cluzel, annonçant que des missions de service civique allaient être mises en place pour aider le cheminement de l'aménagement au niveau local. La secrétaire d'État a rappelé que le maire "est celui qui peut changer au quotidien la vie des Français". 

 

Europe 1
Par Ariel Guez