Drogue : l'idée d'une plateforme pour signaler les points de deal peine à convaincre

  • A
  • A
drogue 0:57
Le ministère de l'Intérieur a recensé 3.952 points de vente de drogue sur le territoire. © GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Partagez sur :
Le ministre de l'Intérieur a annoncé la création d'une plateforme en ligne en 2021 pour permettre aux Français de signaler simplement à la police les points de vente de drogue de leur quartier. Mais cette idée peine à convaincre au sein des forces de l'ordre, puisqu'elles "connaissent ces points".

Permettre aux Français de signaler les points de deal près de chez eux, voilà la nouvelle idée du gouvernement pour lutter contre le trafic de drogue. Dans un entretien accordé au quotidien Le Parisien, le ministre de l'Intérieur a indiqué vouloir s'attaquer aux 3.952 lieux de vente de stupéfiants qui ont été recensés en France métropolitaine et en outre-mer par le ministère. Pour ce faire, Gérald Darmanin a notamment annoncé la création d'une plateforme en ligne en 2021 pour permettre aux habitants de les signaler. Mais cette mesure ne convainc pas Yann Bastière, délégué Unité SGP Police.

"La plupart de mes collègues connaissent ces points"

S'il reconnaît que "l'interface numérique facilite le contact entre la police et la population, surtout dans des quartiers difficiles où l'omerta fait loi", le policier estime au micro d'Europe 1 que cela ne sera pas suffisant. "Que la population puisse avoir une part importante dans cette lutte a tout son intérêt bien entendu. Toutefois, la plupart de mes collègues, qu'ils soient dans les services d'investigation ou sur la voie publique, connaissent ces points", rappelle-t-il au micro d'Europe 1. "Ce n'est pas une découverte."

Pour Yann Bastière, lutter contre ces points de vente de stupéfiants "est un autre problème" et "des moyens doivent être mis en place par la puissance publique" pour le régler.  

Europe 1
Par Justin Morin, édité par Ugo Pascolo avec AFP