Sibeth Ndiaye demande à être jugée sur ses propos, "pas ceux qu'on lui prête"

  • A
  • A
Sibeth Ndiaye a effectué lundi son premier compte-rendu du conseil des ministres.
Sibeth Ndiaye a effectué lundi son premier compte-rendu du conseil des ministres. © Ludovic MARIN / AFP
Partagez sur :
Pour son premier point presse post-Conseil des ministres, la nouvelle porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a répondu aux critiques sur l'exercice de son ancienne fonction.

La nouvelle porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye, a assuré lundi que ses propos "refléteront ce qui est l'action du gouvernement" et a dénoncé les "paroles tronquées" qui lui ont été prêtées sur sa capacité à "mentir" pour protéger le président.

Des mots "sortis de leur contexte". "Les paroles auxquelles vous faites référence sont des paroles qui ont été sorties de leur contexte, qui ont été tronquées", a répondu l'ancienne conseillère presse d'Emmanuel Macron, interrogée sur des propos rapportés par l'hebdomadaire L'Express en juillet 2017 : "J'assume parfaitement de mentir pour protéger le président". "Elles visaient à protéger la vie privée du président de la République dans un moment de vie personnelle, c'était ma fonction à l'époque", a-t-elle précisé lors de son premier compte-rendu du conseil des ministres.

 

Être jugée sur ses propres mots. "Aujourd'hui en tant que ministre, j'ai une nouvelle responsabilité (…), dans mon rôle de porte-parole du gouvernement, l'engagement qui est le mien, c'est que les propos que je tiendrai sont des propos qui refléteront ce qui est l'action du gouvernement et qui auront vocation à rendre plus intelligible, plus clair, cette action au quotidien en direction des Français", a-t-elle assuré. "J'espère que vous me jugerez sur les propos que je tiens, et non pas sur ceux que l'on me prête", a-t-elle conclu, en assurant aborder ses nouvelles fonctions "avec beaucoup d'humilité, beaucoup de sincérité".

Europe 1
Par Europe1.fr avec AFP