Régionales en Paca : 15 candidats de la majorité sur la liste Muselier

  • A
  • A
La main tendue de Renaud Muselier à la majorité présidentielle a déclenché de vifs remous à droite.
La main tendue de Renaud Muselier à la majorité présidentielle a déclenché de vifs remous à droite. © AFP
Partagez sur :
Candidat à sa réélection aux prochaines élections régionales en Provence-Alpes-Côte d'Azur, le LR Renaud Muselier a annoncé vendredi que 15 membres de la majorité présidentielle seraient sur sa liste, dont quatre élus du Modem.

Quinze candidats de la majorité présidentielle seront présents sur la liste conduite par Renaud Muselier (LR) aux prochaines élections régionales en Provence-Alpes-Côte d'Azur, a annoncé vendredi le président sortant de la région lors d'un point presse. Renaud Muselier a par ailleurs critiqué certains membres des Républicains (LR) opposés à l'ouverture de sa liste qui, selon lui, "remettent en cause la ligne rouge pas de compromission avec le Front national" (aujourd'hui Rassemblement national). 

"Ce sera la liste Notre Région d'abord, la liste des Républicains, de la droite, du centre et des démocrates", a lancé l'ancien ministre de Jacques Chirac expliquant que "pour la première fois dans l'Histoire de la région, 10 tendances politiques seront représentées, de la droite aux écologistes raisonnables". "Sur les 135 noms de la liste, on retrouvera 15 personnes de la majorité présidentielle, dont les quatre élus sortants du Modem, les autres étant tous des élus locaux", a précisé Renaud Muselier, faisant également état de membres de La République en marche (sept) et d'Agir, également partenaires de la majorité.

Parmi les candidats de la majorité figurent Bertrand Mas-Fraissinet, référent LREM des Bouches-du-Rhône et Graig Monetti, directeur de cabinet de la ministre de l'Enseignement supérieur Frédéric Vidal, mais pas en position éligible. En revanche, la secrétaire d'Etat aux personnes handicapées Sophie Cluzel, cheffe de file de LREM pour les régionales n'y figure pas. "Elle a su faire preuve de responsabilité et cela n'a pas dû être une décision facile", a expliqué Renaud Muselier.

Psychodrame chez les Républicains

Début mai, la main tendue de Renaud Muselier à la majorité présidentielle reprise au bond par le Premier ministre Jean Castex qui avait annoncé le retrait de la liste Cluzel en évoquant une "recomposition politique" avait créé un véritable psychodrame au sein des Républicains. Après des débats acharnés, le parti de Christian Jacob avait finalement décidé de maintenir son soutien à Renaud Muselier à la condition qu'il renonce à accueillir des candidats de la majorité.  

Interrogé sur le risque d'un retrait du soutien de LR après la présentation de sa liste, Renaud Muselier a lâché: "Ils feront ce qu'ils ont à faire. Moi, j'ai ma liste et elle est solide. Quelles que soient leur couleur, leur appartenance, ils sont d'ici, ce sont des élus locaux", a-t-il expliqué en rappelant que "la colonne vertébrale" de sa liste était constituée par "Les Républicains" sa "famille politique".    

 

 

 

   

 

 

 

 

© Agence France-Presse

Europe 1
Par Europe 1 avec AFP