Paris réitère son soutien à l'accord de paix en Colombie

  • A
  • A
Jean-Yves Le Drian 1280
Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, est en déplacement en Colombie. © John VIZCAINO / AFP
Partagez sur :
Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères, a fait une déclaration en ce sens vendredi, à Bogota.

Le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian a réitéré vendredi à Bogota le soutien de Paris à la mise en oeuvre de l'accord de paix signé en 2016 entre le gouvernement colombien et la guérilla des Farc, qui a mis fin à 50 ans de conflit.

Déblocage de dons et de prêts. "Les efforts du président (sortant Juan Manuel) Santos ont permis de conclure un accord avec les Farc. Il reste désormais à bâtir une Colombie pacifiée et réconciliée. C'est une tâche délicate, ils pourront continuer à compter sur le soutien de la France", a déclaré le ministre à la presse après avoir rencontré son homologue colombienne Maria Angela Holguin. À l'occasion de sa première visite en tant que ministre des Affaires étrangères dans un pays d'Amérique latine, Jean-Yves Le Drian a annoncé que la France offrira à la Colombie "près de 350 millions de prêt pour l'aider à tourner la page après plus d'un demi-siècle de conflit".

Il a également annoncé "des dons à hauteur de 306.000 euros", pour l'aide à la réintégration d'ex-combattants et pour des opérations de déminage. La Colombie est, après l'Afghanistan, le deuxième pays du monde le plus affecté par les mines anti-personnel, avec plus de 11.000 victimes au cours des trente dernières années. Angela Holguin a souligné que la France est l'un des pays européens qui a le plus soutenu l'accord de paix signé fin 2016 avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc), qui se sont depuis transformées en parti politique. "La France a soutenu les projets de déminage et l'éducation agricole que nous pouvons avoir dans ces zones d'après-conflit", a-t-elle précisé.