PS : Olivier Faure, officiellement candidat, veut s'opposer au "libéralisme jupitérien"

, modifié à
  • A
  • A
Olivier Faure est le quatrième candidat déclaré pour la présidence du PS. © GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Partagez sur :

Le président du groupe PS à l'Assemblée nationale briguera le premier secrétariat du Parti socialiste lors du congrès d'avril.

Le président du groupe PS à l'Assemblée Olivier Faure a annoncé mardi soir devant des militants socialistes réunis à Solférino sa candidature à la tête du parti, ont révélé plusieurs participants. Olivier Faure "a dit qu'il était candidat pour redresser le parti". Une candidature confirmée mercredi matin par l’intéressé dans une interview au Monde : "J’ai envie de conduire la renaissance des socialistes. Je suis candidat pour être le premier responsable du PS", y déclare l'élu de la Seine-et-Marne.

La troisième voie du Congrès de Poitiers. Plusieurs dizaines de socialistes -70 à 80 selon une de ces sources -, pour la plupart issus de ce qui fut le courant majoritaire du parti, s'étaient retrouvés mardi à Solférino pour tenter d'accorder leurs violons en vue du congrès des 7 et 8 avril. La députée Valérie Rabault, une des chefs de file de la motion D au congrès de Poitiers en 2015, était également présente. Selon un participant, Olivier Faure s'est félicité de la présence de la motion D sans la citer. Son entrée en lice intervient quelques heures après celle de l'ancien ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll, lui issu du "môle social-démocrate" du PS. 

"Je n’hésite pas". "Prendre la décision de s’engager à la tête du Parti socialiste dans l’état dans lequel il se trouve implique une motivation, une envie. Il n’y a pas de place pour l’hésitation : Si vous hésitez, c’est que vous ne devez pas y aller. J’ai fait le choix d’y aller, je n’hésite pas", explique Olivier Faure au quotidien du soir. L'ancien secrétaire général des Jeunes rocardiens assure que le socialisme a encore une place à occuper sur l'échiquier politique, entre le "libéralisme jupitérien", le "populisme protestataire" ou encore le "nationalisme identitaire".

Outre Olivier Faure et Stéphane Le Foll, deux autres socialistes ont déjà officialisé leur candidature : Emmanuel Maurel et Luc Carvounas. Les candidats ont jusqu'au 27 janvier pour se faire connaître.