Michel Fize : "Jacques Chirac est le combiné de John Wayne et James Dean"

, modifié à
  • A
  • A
Jacques Chirac a été encensé par le sociologue Michel Fize, samedi, sur Europe 1.
Jacques Chirac a été encensé par le sociologue Michel Fize, samedi, sur Europe 1. © PATRICK KOVARIK / POOL / AFP
Partagez sur :
Un peu monarque, un peu acteur américain, un peu Monsieur Tout-le-monde : le sociologue Michel Fize a dressé un portrait lyrique de l'ancien président, samedi sur Europe 1.
INTERVIEW

"C'était un bon vivant, casse-cou, fonceur, un peu rebelle, séducteur." Et beaucoup d'autres choses encore. Michel Fize, sociologue spécialiste de la jeunesse, a dressé un portrait très élogieux de Jacques Chirac, samedi, au micro d'Europe 1. Aux parallèles attendus, il a ajouté des comparaisons pour le moins étonnantes.

"Un formidable charisme"

Dans la catégorie "parallèles attendus", on retrouve le président symbole de la France éternelle. "Jacques Chirac incarnait bien ce slogan qu'ont avancé tous les présidents avant de l'oublier, c'est qu'il était le président de tous les Français", a estimé Michel Fize. "Il habitait la fonction, de manière un peu monarchique. On oublie que les monarques se laissaient toucher par le peuple." Ce qu'on ne peut oublier, en revanche, c'est que "beaucoup de Français se reconnaissent dans cet homme." 

Le sociologue a également salué un ex-chef de l'État à qui "tout le monde reconnaît une simplicité qui n'était pas une posture, car il était extrêmement timide". "Il se dégageait de ce personnage un formidable charisme. J'ai eu l'occasion de participer à une table ronde sur l'adolescence qu'il animait en 2004. Et à la fin de cette table ronde, il est venu me serrer la main en me disant 'mon cher maître'. Sur le moment, je me suis dis qu'il se moquait un peu de moi. Et [en réalité] je ne crois pas, il était aussi impressionné par des personnalités intellectuelles." Michel Fize a alors "ressenti une émotion".

Un "exemple de vie"

Dans la catégorie des comparaisons plus improbables, Michel Fize a vu une ressemblance entre Jacques Chirac et les plus grands acteurs américains. "C'est le combiné de John Wayne et James Dean. John Wayne par la prestance, l'allure, et James Dean par ce côté un peu rebelle. D'où la séduction, voire la fascination qu'il exerce auprès de la jeunesse aujourd'hui." Au point que celui dont les photos s'étalent sur des mugs, des t-shirts et des tote-bags est devenu, selon le sociologue, "un exemple de vie" pour les jeunes. "Finalement, il est l'exemple de quelqu'un d'extrêmement volontaire."

Les critiques sur l'immobilisme, notamment de son deuxième mandat ? Pour Michel Fize, c'est parce que "Jacques Chirac ne vivait pas à l'ère de la médiatisation". "Donc ce n'était pas un communicant, par rapport aux présidents qui l'ont suivi. On pourrait prendre de grandes mesures, comme les lois sur le handicap, sur la mortalité routière. Mais ce n'était pas médiatisé, ou très très peu."

La condamnation pour les emplois fictifs de la mairie de Paris et les soupçons dans divers affaires d'attribution de marchés publics ? "On examine une situation du passé avec les critères moralisateurs d'aujourd'hui", a balayé Michel Fize. "Le système politique de l'époque admettait ce genre de choses. Je ne dis pas que c'est bien mais on a eu des affaires qui ont suivi qui étaient au moins aussi graves."

Écoutez "Chirac, une histoire française"

Europe 1 revient dans un podcast événement intitulé "Chirac, une histoire française" sur la vie et la carrière de Jacques Chirac, 22e président de la République à travers des analyses, des récits et des témoignages puisés dans nos archives et produits par la rédaction d'Europe 1.

Vous pouvez écouter et vous abonner au podcast en cliquant ici