Jacques Chirac, itinéraire d'une icône swag

, modifié à
  • A
  • A
Jacques Chirac couronné de fleurs à Nouméa, l'une des images "swag" qui reste et traverse les générations.
Jacques Chirac couronné de fleurs à Nouméa, l'une des images "swag" qui reste et traverse les générations. © REMY MOYEN / AFP
Partagez sur :
Pour les plus jeunes, l'ancien président est devenu un icône cool et fun, plus connue pour ses photos clope au bec que ses mandats politiques.
ON DÉCRYPTE

Quand on tape "Jacques Chirac" sur Facebook ou Snapchat, on tombe sur des photos mythiques : celle où il enjambe un portillon de métro, un portrait de lui avec un couronne de fleurs à Nouméa, lui dans un avion les pieds sur les sièges...

Voir cette publication sur Instagram

Jacques Chirac est mort ce jeudi matin à l'âge de 86 ans. Pour les Parisiens, cette photo est mythique. Capturée le 9 décembre 1980 alors qu’il est maire de Paris, (il occupera le poste du 25 mars 1977 au 16 mai 1995), le cliché montre Jacques Chirac sautant par-dessus les tourniquets du métro. Parions que cette photographie prise à la volée par Jean-Claude Delmas aura contribué à la réputation de frenchy à la cool qui colla aux souliers bien cirés de l’ancien président. En réalité ce jour-là, Jacques Chirac était attendu dans la station de métro Opéra pour inaugurer une exposition de peinture. L’histoire raconte qu’au moment de passer par le tourniquet, Jacques ne sachant pas tellement comment utiliser l’engin, oublie de reprendre son ticket et reste bloqué. Agile comme une gazelle, il enjambe la machine et devient dès lors le plus célèbre fraudeur de la RATP ! #jacqueschirac #chirac #president #france #rip

Une publication partagée par A NOUS Paris (@anousparis) le

L'ancien président, du moment où il a quitté l'Élysée, et d'autant plus depuis son décès, jeudi, s'est mué de chef de l'État critiqué à icône cool. Aujourd'hui, Internet regorge de gifs de lui les bras en l'air, la clope au bec ou croquant une pomme.

Une image "swag" entièrement façonnée par Internet...et les Guignols

Ce personnage a été largement influencé par sa marionnette des Guignols. "Celle où il saute le portique du métro, c'est ma préférée parce que c'est un peu ironique par rapport aux contrôleurs", estime une jeune fille. "Ça le dépolitise, on dirait que c'était un monsieur Tout-le-monde avec qui on peut rigoler." Loin de la solennité de la plus haute fonction, Jacques Chirac a une autre image, "swag", c'est-à-dire cool et fun, entièrement façonnée par Internet.

Voir cette publication sur Instagram

Calmos #chirac #jacqueschirac #fuckyeahjacqueschirac #fyjc #chut

Une publication partagée par Fuck Yeah Jacques Chirac (@fuckyeahjacqueschirac) le

"De ce que j'ai pu voir sur les réseaux en tout cas, c'est quelqu'un d'assez drôle", note un jeune homme. "On le voit parfois, il est posé, il fume sa clope. Très jeune aussi, avec des vêtements à l’ancienne. Franchement, c'était sympa". Ces images célèbres se déclinent sur des t-shirts, des mugs, des tote-bags et des magnets à coller sur la porte de son réfrigérateur. 

Sur Instagram, le compte "Fuck Yeah Jacques Chirac" comptait vendredi plus de 19 000 abonnés. 

"Il représente presque un personnage de fiction"

Pour Joe Hume, spécialiste de la pop culture, "Chirac s'est démocratisé ces dernières années, vraiment, quand Twitter a commencé à devenir le terrain de jeu, non plus seulement des journalistes mais aussi des personnalités d'Internet, des influenceurs, qui sont issus d’une génération un peu plus jeune. Parfois une génération qui n'a même pas vécu la présidence de Chirac, pour qui il représente un peu un personnage presque de fiction".

Au-delà des photos et des gifs, Jacques Chirac a aussi été parodié en musique, notamment dans une version samba qui fait fureur.

Le collectif musical électro Bon Entendeur, passé maître dans l'art de la "mixtape", compilation en l'occurrence de remix électro et d'extraits d'interview, a également consacré l'une de ses playlists à Jacques Chirac.

Europe 1
Par Angèle Chatelier, avec Margaux Baralon