Macron absent du Congrès des maires : "Personne ne l'obligeait à s'engager" à revenir chaque année, critique David Lisnard

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Sur Europe 1, le maire LR de Cannes David Lisnard a fustigé "l'opération de communication" orchestrée par Emmanuel Macron, qui reçoit une centaine de maires à l'Élysée, mercredi.
INTERVIEW

Un faux-bond qui ne passe décidément pas. Mercredi, sur Europe 1, le maire LR de Cannes et vice-président de l'Association des maires de France David Lisnard a critiqué la décision d'Emmanuel Macron de ne pas se rendre au Congrès des maires, comme il l'avait promis en novembre 2017 : "Personne ne l'obligeait à s'engager" à revenir chaque année, a-t-il indiqué.

>> De 7h à 9h, c’est deux heures d’info avec Nikos Aliagas sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

"Renouer le dialogue dans la confiance". "Je n'ai pas envie d'être figurant" dans une "opération de communication" d'Emmanuel Macron, a dénoncé l'édile Les Républicains à propos de la réception d'une centaines de maires à l'Élysée, mercredi où il ne se rendra donc pas. "On a des sujets importants à voir ensemble et il faut renouer du dialogue dans la confiance et pas dans le buzz. On sait très bien qu'il ne sortira rien de cette réunion, hormis des déclarations d'intention."

La commune, "une démocratie au quotidien". Le maire de Cannes s'est également livré sur Europe 1 à un plaidoyer en faveur de l'échelon communal : "C'est un des rares espaces où on a encore une démocratie qui s'exprime au quotidien. Le maire, c'est la société civile qui s'exprime." Mais selon lui, la situation des élus locaux s'est clairement dégradée. "La proximité crée la responsabilité et la responsabilité crée la performance. Mais pour qu'il y ait responsabilité, il faut qu'il y ait liberté. C'est cette liberté d'action des communes qui est mise en cause et c'est extrêmement grave" avec des "ressources financières amputées".