Le Tour de France "machiste et polluant" ? Guerini dénonce "une vision trop idéologisée" des écologistes

, modifié à
  • A
  • A
1:51
© EUROPE 1
Partagez sur :
Le délégué général de La République en marche a répondu mercredi sur Europe 1 au maire écologiste de Lyon Grégory Doucet qui avait vertement critiqué le Tour de France la veille. Stanislas Guerini a dit s’inquiéter "d’une vision qui trouve que rien n’est jamais assez pur".
INTERVIEW

La charge a été violente, et elle n’est logiquement pas passée inaperçue. Le maire EELV de Lyon Grégory Doucet a jugé mercredi le Tour de France, dont la 14ème étape arrive samedi dans sa ville, "machiste et polluant". Invité jeudi sur Europe 1, Stanislas Guerini n’a pas manqué l’occasion de critiquer l’élu écologiste. "C’est une drôle de vision de la société. J’ai un petit peu peur des visions de la société qui trouvent que rien n’est jamais assez pur, qui veulent revenir sur tout", a taclé le délégué général de La République en marche. 

"On ne fait plus rien dans aucun domaine, si on se met à avoir ce type de raisonnement"

Le chef du parti majoritaire en a donc profité pour élargir sa critique, dans un contexte politique ou LREM ne retient plus ses coups à l’encontre d’Europe Ecologie-Les Verts. "C’est une vision trop idéologisée. Elle m’inquiète un petit peu, parce qu’on ne fait plus rien dans aucun domaine, si on se met à avoir ce type de raisonnement".

"Ça ressemble parfois à une certaine vision de l’écologie qui est portée où on ne peut rien faire, on ne peut rien avancer, on ne peut pas innover, parce qu’il y a toujours un doute, une suspicion. Moi, je pense qu’on ne traite rien si on voit les choses comme ça", a encore insisté Stanislas Guerini, qui s’est appuyé sur son expérience personnelle. "J’ai installé des énergies renouvelables chez des particuliers. C’était mon passé professionnel. A l’époque, je me rappelle de personnes qui disaient ‘l’énergie solaire, ce n’est pas une bonne énergie, parce qu’on ne sait pas exactement comment recycler les panneaux’. On a trouvé depuis. Mais on n’aurait pas fait l’énergie solaire."