La permanence parisienne du patron de LREM Stanislas Guerini taguée

, modifié à
  • A
  • A
Stanislas Guerini est délégué général de LREM.
Stanislas Guerini est délégué général de LREM. © BERTRAND GUAY / AFP
Partagez sur :
Les dégradations de permanences de députés LREM se multiplient depuis plusieurs jours, et visent notamment les élus ayant voté en faveur du traité de libre-échange entre l'UE et le Canada.

La permanence du délégué général de La République en marche Stanislas Guerini, dans le 17e arrondissement de Paris, a été taguée dans la nuit de mercredi à jeudi, a indiqué son entourage, confirmant une information de BFM TV

Des graffitis peints sur les vitrines du local ont été constatés dans la nuit, avec notamment une inscription contre le Ceta, ce controversé traité de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada. "La police tue", était-il écrit sur le deuxième tag.

"Ma permanence sera toujours ouverte", réagit Stanislas Guerini

"Ma permanence sera toujours ouverte à celles et ceux qui veulent dialoguer", a réagi le député de Paris sur Twitter. "Les tags qui y ont été inscrits s'ajoutent à une série trop longue de lieux de démocratie endommagés. Je le déplore et continue d'avancer", ajoute-t-il. Son entourage affirme à Franceinfo que Stanislas Guerini va prochainement déposer plainte. 

Les dégradations de permanences de députés de la majorité se multiplient ces derniers jours, notamment depuis le vote du Ceta le 23 juillet à l'Assemblée nationale. Dans le Val-d'Oise, en 24 heures, trois permanences, celles de Guillaume Vuilletet, à Méry-sur-Oise, de Fiona Lazaar, à Argenteuil, et de Cécile Rilhac, à Herblay-sur-Seine, ont été vandalisées, a appris l'AFP de sources proches de l'enquête. Samedi, à Perpignan, des manifestants avaient brisé les vitres du local du député Romain Grau, et tenté d'y mettre le feu.