Isoloirs ouverts, stylos individuels... : les municipales s'adaptent au coronavirus

, modifié à
  • A
  • A
Les électeurs seront invités à jeter tous les bulletins en quittant l'isoloir (photo d'illustration). 1:20
Les électeurs seront invités à jeter tous les bulletins en quittant l'isoloir (photo d'illustration). © AFP
Partagez sur :
Europe 1 a assisté à la préparation d'un bureau de vote à Bordeaux, à la veille du premier tour des élections municipales, maintenues malgré un renforcement considérable des mesures pour lutter contre le coronavirus. Les gestes barrières seront rappelées dès l'entrée, tandis que les électeurs seront invités à apporter leur propre stylo. 

Les rassemblements de plus de 100 personnes sont interdits, les écoles ferment lundi... Mais le premier tour des élections municipales est maintenu. Malgré la progression de l'épidémie de coronavirus, qui a poussé la France à adopter des mesures drastiques, le vote aura bien lieu, dimanche. "Si nous avons pris cette décision, c'est en écoutant les scientifiques et nous avons la convictions que nous pouvons organiser dans de bonnes conditions le premier et le second tour", a affirmé Édouard Philippe. À la veille du scrutin, Europe 1 s'est rendue dans un des 147 bureaux de vote de Bordeaux, où, comme dans toutes les municipalités, des dispositifs de prévention sont mis en place. 

Des tablettes régulièrement désinfectées

Pour commencer, il est possible de préparer chez soi son enveloppe contenant le bulletin de son choix, que l'on reçoit à domicile. Qu'on l'ait fait ou pas, en arrivant au bureau de vote, on tombe sur une affiche énumérant les fameux "gestes barrières", consistant par exemple à tousser dans son coude. Ces affiches indiquent exactement l'emplacement d'un lavabo où se laver les mains, à proximité. 

"Les isoloirs resteront légèrement entrouvert pour ceux qui ne souhaiteraient pas être en contact avec les rideaux. Après, libre à chaque électeur de le refermer ou pas", explique Isabelle Saux, de la direction "accueil et citoyenneté" à la mairie de Bordeaux. "Nous les inciterons à jeter eux-mêmes leurs bulletins, pour que les tablettes restent vides. Nous les désinfecterons régulièrement."

Venir avec son propre stylo 

Pour signer les registres, la mairie conseille "aux électeurs de venir avec leur propre stylo, bleu ou noir, à encre indélébile". "Une fois qu'ils ont signé le cahier d'émargement, la carte sera présentée par l'électeur lui-même pour être tamponnée et ils pourront se laver les mains aussi en sortant du bureau de vote.", poursuit Isabelle Saux. 

Jusqu'à jeudi, des opérations de désinfection étaient également prévues dans les bureaux de vote installés dans des écoles avant la rentrée de lundi. Celle-ci a été annulée par les autorités. 

Europe 1
Par Stéphane Place, édité par Margaux Lannuzel