INFO EUROPE 1 - Européennes : Emmanuel Macron sera présent sur une affiche de campagne de LREM

, modifié à
  • A
  • A
Des militants LREM lors du meeting de Nathalie Loiseau à Strasbourg, le 11 mai.
Des militants LREM lors du meeting de Nathalie Loiseau à Strasbourg, le 11 mai. © FREDERICK FLORIN / AFP
Partagez sur :
À deux semaines des européennes, les militants de LREM vont s'adonner à un placardage sauvage ce week-end. Environ 60.000 affiches vont être collées, avec dessus le visage d'Emmanuel Macron.
INFO EUROPE 1

Alors que la liste "Renaissance" peine dans les sondages d'intentions de vote pour les européennes, Emmanuel Macron arrive à la rescousse de LREM. Selon les informations d'Europe 1, le président va apparaître sur une affiche, diffusée ce weekend, avec ce slogan "En marche pour l'Europe, le 26 mai, je vote Renaissance."

Une affiche non officielle

Sur cette affiche, plus aucune trace de la tête de liste Nathalie Loiseau, ni de ses colistiers. Considérée comme "sauvage", cette affiche n'est donc pas officielle et ne sera pas sur les panneaux électoraux, mais elle sera placardée un peu partout dans le pays par des militants. Au total, 60.000 exemplaires ont été édités.

macron

>> De 5h à 7h, c'est "Debout les copains" avec Matthieu Noël sur Europe 1. Retrouvez le replay de l'émission ici

Réincarner la campagne

Pour LREM, l'enjeu est de reconnecter dans l'esprit des électeurs à la fois Emmanuel Macron, La République en Marche et cette liste "Renaissance", qui agrège aussi Agir, le Modem et les Radicaux. Et il y a urgence, car le constat est sans appel au siège du mouvement : les électeurs d'En Marche! ne sont pas assez mobilisés pour les européennes. "Il faut retrouver le socle du premier tour de la présidentielle", tambourine un membre de la direction.

Cette affiche est l'une des étapes de l'investissement du président dans la campagne. Pour l'heure, aucun meeting auquel participerait le chef de l'État n'a été planifié. Seul un déplacement est envisagé, mais "les choses se décideront au jour le jour", glisse proche du président. Tout dépendra si la liste "Renaissance" parvient à remonter dans les sondages.

Europe 1
Par Jean-Rémi Baudot, édité par Anaïs Huet