Fonction publique : plus de 140 manifestations prévues dans toute la France le 22 mars

, modifié à
  • A
  • A
Les syndicats souhaitent "défendre le service public".
Les syndicats souhaitent "défendre le service public". © CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Partagez sur :
Les syndicats souhaitent défendre le "défendre le service public" et dénoncent la baisse du pouvoir d'achat des fonctionnaires.

La mobilisation risque d'être suivie. Plus de 140 manifestations de fonctionnaires sont prévues dans toute la France jeudi pour la défense du pouvoir d'achat des agents et contre une fonction publique "morcelée" et "externalisée", ont annoncé vendredi les sept syndicats appelant à cette journée de grève et de mobilisation. A Paris, la manifestation partira en début d'après-midi de Bercy, devant le ministère de l'Économie, puis rejoindra la place de la Bastille, où les fonctionnaires retrouveront le cortège des cheminots, qui prévoient de leur côté une unique manifestation nationale, au départ de la gare de l'Est.

"Défendre le service public". Cette formule devra permettre à chacun de défendre ses "enjeux spécifiques" tout en affichant "un souci partagé de défendre le service public", a expliqué lors d'une conférence de presse Jean-Marc Canon (CGT), qui a dénoncé "un choix délibéré, assumé par le gouvernement" de multiplier dans un calendrier resserré les "attaques" à l'encontre du secteur public. Plusieurs centaines de milliers de fonctionnaires étaient déjà descendus dans la rue le 10 octobre dernier. Ils dénonçaient alors déjà une baisse de leur pouvoir d'achat, via le gel du point d'indice servant à calculer les rémunérations, la ré-instauration du jour de carence, ou encore le report d'un an du plan de revalorisation des carrières (PPCR).

Document d'orientation. La semaine dernière, les neuf syndicats représentatifs ont reçu un document d'orientation détaillant les projets du gouvernement, qui a choisi de mettre ces thèmes à la discussion. Ce document doit servir de guide à la concertation, qui doit se tenir jusqu'en octobre prochain et dont le lancement initialement prévu cette semaine a été repoussé à après la journée du 22 mars.L'intersyndicale CGT, FO, FSU, CFTC, Solidaires, FA-FP et CFE-CGC devrait être reçue lundi par le secrétaire d'État à la Fonction publique Olivier Dussopt dans le cadre de leur préavis de grève, afin d'évoquer ces revendications.