Européennes : 19 conseillers régionaux ex-RN apportent leur soutien à Dupont-Aignan

  • A
  • A
Les élus expliquent s'engager aux côtés de Nicolas Dupont-Aignan dans une lettre ouverte. © CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Partagez sur :

Dans une lettre ouverte, ces conseillers, élus sur des listes FN en 2015, disent s’engager aux côtés du président de Debout la France "au-delà des impasses partisanes". 

Dix-neuf conseillers régionaux ex-Front national (devenu Rassemblement national) ont annoncé ensemble leur soutien pour les élections européennes au président de Debout la France (DLF), Nicolas Dupont-Aignan, qui compte mener sa propre liste.

"Au-delà des impasses partisanes". Dans une lettre ouverte obtenue vendredi par l'AFP, ces conseillers, qui avaient été élus en 2015 sur des listes FN, disent "(s'engager) aux côtés de Nicolas Dupont-Aignan" et de sa liste des Amoureux de la France "au-delà des impasses partisanes". Ils déplorent dans leur courrier daté de mercredi qu'aucune "personnalité des deux principaux partis d'opposition, ni LR ni FN, n'(ait) voulu porter la voix du peuple", alors qu'"Emmanuel Macron veut engager notre pays dans la dernière étape de la dépossession des Français et de leur destin".

Nicolas Dupont-Aignan, ancien allié de Marine Le Pen au second tour de la présidentielle, avait annoncé le 23 septembre qu'il allait mener sa propre liste pour les européennes, malgré l'appel à une liste commune lancée en mai par la présidente du RN, Marine Le Pen. Il avait lancé à cette occasion un "appel solennel" à LR et au RN à le rejoindre. Dans leur lettre, les 19 élus invitent Marine Le Pen "à entendre la volonté d'union qui vient de la base".

Des conseillers et des eurodéputés. Parmi eux, cinq conseillers de la région des Hauts-de-France - où siège Marine Le Pen - avaient déjà annoncé leur ralliement mercredi. S'ajoutent neuf conseillers de la région Grand-Est, une élue d'Occitanie, une de Provence-Alpes-Côte d'Azur, un de Bourgogne-Franche-Comté, un du Centre Val-de-Loire, et une d'Ile-de-France. Deux eurodéputés du RN, Philippe Loiseau et Sylvie Goddyn, avaient aussi fait part mercredi, dans une autre lettre ouverte, de leur soutien à la démarche de Nicolas Dupont-Aignan, qu'ils jugent "le plus crédible et le plus légitime à conduire (une) grande liste d'union".

Mais Philippe Loiseau avait ensuite fait marche arrière, précisant dans un communiqué qu'il ne s'agissait "en aucun cas (d')un ralliement à une candidature ou à un parti" et qu'il "soutiendrait sans réserve la liste que le RN présentera" aux européennes.