Eric Ciotti : "Pour moi, Renaud Muselier ne fait plus partie des Républicains"

, modifié à
  • A
  • A
Eric Ciotti est député des Alpes-Maritimes depuis 2007. 6:32
Eric Ciotti est député des Alpes-Maritimes depuis 2007. © Europe 1
Partagez sur :
Invité d’Europe 1 lundi matin, Eric Ciotti, député des Alpes-Maritimes, est revenu sur la décision de son parti Les Républicains de retirer l’investiture de la région PACA à Renaud Muselier, à la suite de son annonce d’alliance avec LREM pour les élections régionales. Pour Eric Ciotti, Renaud Muselier ne fait plus partie de LR. Le député a également confié sa "honte" face à ce "spectacle". 
INTERVIEW

La passe d’armes continue chez Les Républicains après le retrait de l’investiture de Renaud Muselier dans la région PACA. "Pour moi, il ne fait plus partie des Républicains", a déclaré lundi matin sur Europe 1 Eric Ciotti, député des Alpes-Maritimes. "Il a fait un choix, je le regrette, je le déplore et je le condamne fermement. […] Il s’est placé naturellement hors de notre famille politique", a-t-il insisté. Eric Ciotti a également dit sa "tristesse" et sa "honte du spectacle qui est offert aux électeurs de notre région et aux électeurs de la droite républicaine, sur fond de mauvaises et de petites combinaisons politiciennes".

"Il s'est mis en situation d'être notre adversaire"

Dimanche, Jean Castex a annoncé dans le JDD que LREM et LR feraient liste commune pour les élections régionales en PACA, une liste menée par le président sortant Renaud Muselier et rejointe par Sophie Cluzel, la secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées. Une déclaration qui a provoqué des réactions en cascade du côté des Républicains. Renaud Muselier "ne pourra pas bénéficier de l’investiture LR", a tranché dimanche dans un communiqué son président Christian Jacob. "A partir du moment où il est dans le jeu d'Emmanuel Macron, il s'est mis en situation d'être notre adversaire", a appuyé Eric Ciotti sur Europe 1.

"Renaud Muselier n'est plus que la tête de liste d'En marche"

Eric Ciotti n’a ainsi pas exclu la présence une autre liste estampillée LR en PACA, tout en précisant qu’il n’y prétendrait pas. "Renaud Muselier a fait un choix contre notre famille politique, mais aussi contre l'intérêt général, parce que ce choix va conduire vraisemblablement à l'élection de Thierry Mariani. Aujourd'hui, Renaud Muselier n'est plus que la tête de liste d'En marche", a continué le député qui dit voir dans cet événement une manœuvre du parti d’Emmanuel Macron pour "déstabiliser la droite républicaine".

Eric Ciotti a également refusé de choisir entre la liste RN portée par Thierry Mariani et la liste LREM. "On peut me faire tous les reproches de la terre. Je n'en ai cure, j'ai des convictions, j'ai des valeurs, je ne me compromettrais pas. Je garde une ligne claire. Je suis un homme de droite", a-t-il martelé. Un comité stratégique doit avoir lieu mardi matin du côté des Républicains. Avec de probables rebondissements à venir.

Europe 1
Par Léa Leostic