En pleine rentrée LR, Baroin laisse planer le doute sur une candidature en 2022

  • A
  • A
François Baroin a une nouvelle fois laissé planer le doute sur sa candidature à l'élection présidentielle de 2022. 1:36
François Baroin a une nouvelle fois laissé planer le doute sur sa candidature à l'élection présidentielle de 2022. © ERIC PIERMONT / AFP
Partagez sur :
François Baroin, maire de Troyes et candidat LR pressenti par de nombreux militants pour l'élection présidentielle de 2022, a laissé planer le doute ce samedi après-midi au Port-Marly, lors de la rentrée officielle de son parti. Il ne dévoilera son choix qu'à l'automne.

Il laisse planer le suspense. Alors que le parti Les Républicains (LR) fait sa rentrée officielle vendredi et samedi au Port-Marly, dans les Yvelines, François Baroin a éludé la question de sa candidature à l'élection présidentielle de 2022. Pressenti par de nombreux partisans, le maire de Troyes a pris la parole lors de ce rassemblement d'autant plus important que la rentrée de LR se fait sous le signe de l'incertitude. Mais les militants qui attendaient une réponse ferme et définitive ont été déçus.

Le temps de parler de la présidentielle n'est pas venu

Pourtant, le président de l'Association des maires de France avait prévenu : pas de question taboue. Un jeune militant a donc mis les pieds dans le plat en posant directement la question à François Baroin. Mais il a eu le droit à une réponse en "ni oui ni non" de la part du potentiel candidat. "Je ne vais pas vous répondre, parce que je n'ai pas croisé une personne à Troyes, ou ailleurs en dehors de ma famille, qui ne me pose pas la question matin, midi et soir. Un peu comme vous."

Et d'ajouter : "Mais qui parle de la présidentielle ? On parle de la peur, de l'organisation, de la rentrée scolaire, des entreprises, du plan de relance. On parle de l'avenir à trois mois, à six mois, à un an... Mais on ne parle pas encore de la présidentielle." 

Un manque d'envie de sacrifier sa vie personnelle ?

Le maire de Troyes ne cède donc pas à la pression et s'en tient à son calendrier : il dévoilera sa décision cet automne "en responsabilité, avec la passion du pays, la passion de [sa] famille et la volonté de tout faire pour être un facteur d'union et pas de division". Et si François Baroin a eu le droit à une longue standing ovation, tous les élus qui le côtoient témoignent de son absence d'envie de sacrifier sa vie personnelle... pour la présidentielle. 

Europe 1
Par Aurélie Herbemont, édité par Ugo Pascolo