Coronavirus : le confinement prolongé jusqu'au "lundi 11 mai", annonce Emmanuel Macron

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Lors de sa quatrième allocution dans la crise du coronavirus, le président Emmanuel Macron a annoncé que "le confinement le plus strict doit encore se poursuivre jusqu’au lundi 11 mai".

"L'espoir renaît", mais le confinement est prolongé. Emmanuel Macron a annoncé que celui-ci se poursuivrait en France jusqu'au 11 mai, lundi, lors de son intervention télévisée consacrée à la crise du coronavirus. "Le confinement le plus strict doit encore se poursuivre jusqu'au lundi 11 mai", a déclaré le chef de l'Etat. "Le lundi 11 mai ne sera possible que si nous continuons d'être civiques, responsables, de respecter les règles et que si la propagation du virus a effectivement continué à ralentir."

"Rien n'est acquis"

"Rien n'est acquis", a souligne le président de la République, qui a précisé que les personnes les plus fragiles, notamment en situation de handicap, ou âgées, de respecter un confinement plus long. Le déconfinement, qui concernera les "crèches, les écoles, les collèges et les lycées" de façon "progressive", ne s'appliquera pas en revanche aux universités, qui ne rouvriront pas "avant l'été". Pas, non plus, aux restaurants, cafés, cinémas ou encore festivals qui ne pourront se tenir.

Cette date du 11 mai a également été avancée par Emmanuel Macron comme celle à laquelle "nous serons capables de tester toutes les personnes ayant un symptôme". Indispensable, alors qu'une étude de l'Inserm a souligné qu'un déconfinement pourrait se révéler catastrophique s'il n'était pas mis en place un système de tests massifs et d'isolement des personnes infectées.