Catherine Nay : "Il y avait une séduction réciproque entre de Gaulle et Pompidou"

  • A
  • A
Catherine Nay 1280 Europe 1 0:56
Partagez sur :
Co-auteure d'un documentaire sur le duo formé par le général de Gaulle et Georges Pompidou, la journaliste Catherine Nay livre son analyse de l'un des couples les plus marquants de la Vème République.
INTERVIEW

"On peut raconter la Vème République comme une histoire de couples". Le général de Gaulle et Georges Pompidou en ont été "le couple fondateur", estime Catherine Nay, mercredi dans Village Médias sur Europe 1. La journaliste a co-réalisé avec Antoine Coursat un documentaire, De de Gaulle et Pompidou, jusqu'à la rupture, diffusé sur France 3 mercredi soir.

>> Regardez la bande-annonce du documentaire :

"C'est le pouvoir qui les a séparés". Le film raconte d'abord l'histoire d'amitié qui a si longtemps lié les deux hommes d'État. Pour prendre Matignon, "de Gaulle avait choisi une personne qu'il connaissait depuis 1944. Il y avait une séduction réciproque entre celui qui admirait le grand homme, bien qu'il n'ait pas fait de résistance, et celui qui cochait toutes les cases d'enfant méritant, petit auvergnat" au parcours scolaire impressionnant, souligne celle qui est aussi l'une des éditorialistes politiques d'Europe 1. "Ils s'entendaient très bien et ont cheminé ensemble pendant 26 ans. C'est le pouvoir qui les a séparés, mais ça, c'est l'histoire de la Vème République", glisse Catherine Nay. 

Et pour cause, en 1962, de Gaulle nomme Pompidou Premier ministre. Le documentaire montre que c'est à ce moment que leur amitié s'effrite, grippée par l'exercice du pouvoir et les mouvements sociaux.

Europe 1
Par Anaïs Huet