Arrestation de Redoine Faïd : Édouard Philippe à Nanterre pour féliciter la police

, modifié à
  • A
  • A
Édouard Philippe a rendu hommage aux travail des policiers de la BRI et de l'Office central de lutte contre le crime organisé. (Photo d'illustration)
Édouard Philippe a rendu hommage aux travail des policiers de la BRI et de l'Office central de lutte contre le crime organisé. (Photo d'illustration) © CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Partagez sur :
Pour son premier déplacement en tant que ministre de l'Intérieur par intérim, Édouard Philippe s'est rendu à Nanterre pour féliciter les équipes policières qui ont procédé à l'arrestation de Redoine Faïd.

Édouard Philippe était attendu mercredi en début d'après-midi à Nanterre pour féliciter les équipes policières qui ont interpellé tôt mercredi le braqueur Redoine Faïd, son premier déplacement en tant que ministre de l'Intérieur par intérim, a-t-on appris de source policière.

Quelques heures après sa passation de pouvoir. Ce déplacement, qui n'a pas été ouvert à la presse, intervient quelques heures après une passation de pouvoir tendue avec le ministre démissionnaire Gérard Collomb. L'arrestation du braqueur multirécidiviste a été menée par les policiers de la Brigade de recherches et d'intervention (BRI) de la police nationale et de l'Office central de lutte contre le crime organisé, dont les bureaux sont situés à Nanterre, dans les Hauts-de-Seine.

Six autres personnes interpellées. Trois mois après s'être évadé du centre pénitentiaire de Réau, près de Melun, Redoine Faïd a été arrêté mercredi vers 4 heures à Creil, la ville où il a grandi, dans l'Oise. Il a été placé en rétention, ce qui signifie qu'il sera présenté directement à un juge d'instruction sans être entendu par les policiers. Six autres personnes ont également été arrêtées. Trois d'entre elles, visées par un mandat d'arrêt, ont été placées en rétention tandis que les autres ont été placées en garde à vue. Redoine Faïd avait été condamné en avril à 25 ans de prison pour son rôle d'"organisateur" dans un braquage raté en 2010, qui avait coûté la vie à une policière municipale.