Affaire Benalla : Gérard Collomb prévenu dès le lendemain de l'agression

, modifié à
  • A
  • A
Gérard Collomb doit être entendu par la commission des lois du Sénat la semaine prochaine (photo d'archives).
Gérard Collomb doit être entendu par la commission des lois du Sénat la semaine prochaine (photo d'archives). © LUDOVIC MARIN / AFP
Partagez sur :
Selon les informations de France Inter, le ministre de l'Intérieur a été mis au courant des violences commises par le collaborateur d'Emmanuel Macron dès le 2 mai, au lendemain des faits. 

Quels membres de l’exécutif étaient au courant des violences commises par Alexandre Benalla le 1er mai dernier en marge d'une opération de police à Paris ? Les différentes enquêtes ouvertes après la révélation d'une vidéo impliquant ce collaborateur d'Emmanuel Macron en cours devraient le déterminer. Selon France Inter, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a, lui, été prévenu dès le 2 mai, soit le lendemain des faits. 

Aucun signalement au parquet. D'après la radio, le ministre ignorait alors qui était Alexandre Benalla. C'est la place Beauvau qui aurait transmis l'information à l'Elysée, entraînant des sanctions internes contre l'adjoint au chef de cabinet du président de la République - en l'espèce, une mise à pied de 15 jours avec suspension de salaire et un amoindrissement des responsabilités. Mais aucun signalement n'a été effectué en vue d'éventuelles poursuites judiciaires, comme le soulignent plusieurs responsables politiques depuis mercredi. 

Une audition au Sénat. Jeudi, le parquet de Paris a finalement ouvert une enquête préliminaire pour "violences par une personne chargée d'une mission de service public", "usurpation de fonctions" et "usurpation de signes réservés à l'autorité publique". Gérard Collomb doit être entendu au Sénat "dans les premiers jours de la semaine prochaine" dans ce dossier.