Valls dans le 93 : des élus UMP se plaignent

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Des élus UMP de Seine-Saint-Denis ont affirmé vendredi avoir été tenus "à l'écart" du déplacement du ministre de l'Intérieur Manuel Valls la veille au commissariat de Noisy-le-Sec et à Aulnay-sous-Bois.

"Les deux élus socialistes d'opposition du conseil municipal sont invités, le premier magistrat de la ville n'est même pas convié. Cette grave faute de protocole transforme ce déplacement en simple visite politique", a écrit Laurent Rivoire, maire Nouveau Centre, sur Facebook. "Je condamne cette attitude et attends du nouveau ministre de l'Intérieur qu'il traite Noisy non pas en fonction de l'appartenance politique de la majorité municipale mais en fonction des besoins de tous les Noiséens", a-t-il ajouté. Contacté par l'AFP, Laurent Rivoire a indiqué qu'il allait "demander à être reçu par le ministre, afin d'obtenir des explications". "Je pense qu'il n'aurait pas apprécié qu'un ministre se déplace sans l'inviter", a-t-il insisté.

Dans un courrier adressé au Premier ministre Jean-Marc Ayrault, le député Eric Raoult (UMP) explique de son côté que "la visite confidentielle de Manuels Valls jeudi en Seine-Saint-Denis, notamment à Noisy-le-Sec et à Aulnay-sous-Bois, a été réalisée sans prévenir le maire NC de Noisy-le-Sec et le député UMP d'Aulnay-sous-Bois, Gérard Gaudron". Il a dénoncé une "mise à l'écart d'une visite ministérielle des deux élus d'opposition". "Un rappel à l'ordre des ministres s'avérerait donc souhaitable pour éviter ce genre de dysfonctionnements", poursuit-il.