Lycées parisiens : Pécresse tacle Huchon

  • A
  • A
Partagez sur :

La chef de file de l'UMP à la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, a fustigé jeudi la politique éducative du président PS Jean-Paul Huchon et critiqué une gestion caractérisée selon elle par "la folie des grandeurs".

La députée des Yvelines a soutenu lors d'un point de presse qu'il y avait "toujours plus de retards" qui affectent "50% des opérations" dans la construction et la rénovation des lycées à la charge des régions. Trente chantiers devaient être achevés en 2011, mais seuls 12 sont terminés, a-t-elle critiqué.

Elle a mis en cause la "mauvaise gestion" de ce dossier par l'exécutif régional dirigé par la gauche, se traduisant selon elle par "un surcoût de 26 millions d'euros, davantage que le budget 2011 pour la construction de lycées  neufs". Valérie Pécresse a moqué l'engagement renouvelé la semaine dernière par Jean-Paul Huchon de créer plus de 2.000 places d'internat. "C'est une promesse de 2004, qui n'est toujours pas tenue. Aujourd'hui, seules 95 places ont été livrées".