Douillet : "encore une autre solution"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le député UMP David Douillet a affirmé jeudi qu'il pourrait y avoir une "autre solution", pour sortir de la crise qui agite son parti, précisant seulement qu'elle serait "indépendante des choix" des deux principaux protagonistes. "Je ne peux pas vous la dire, on la vérifie juridiquement, si elle fonctionne on la mettra en place. Ce n'est pas une solution juridique mais juridiquement on veut savoir si ça tient", a déclaré sur BFM-TV l'ancien ministre des Sports.

Le député a ensuite expliqué que cette solution "serait indépendante des choix" de Jean-François Copé et de François Fillon. "Ça leur passerait au-dessus de la tête. Nous ne voulons pas que l'UMP soit sacrifiée sur l'autel de deux égos", a-t-il ajouté, sans fournir d'autre précision.

David Douillet, qui avait soutenu François Fillon pendant la campagne, a affirmé sur BFMTV qu'il y avait "absolument" une fracture entre Paris et les militants après onze jours de psychodrame au sein du premier parti d'opposition. "Il faut leur donner la parole", a déclaré l'ex-champion de judo, se disant "en colère". "On se doit de leur donner la parole", a-t-il résumé. "Il ne s'agit pas", a assuré le député des Yvelines, "de recommencer et de repartir pour six mois (...) il faut que tout cela soit rapide".