Avec "Team David", David Douillet veut "rendre service" sur le marché de l'occasion auto

  • A
  • A
David Douillet Automoto 2:13
David Douillet est entouré de deux spécialistes de l'automobile pour guider acheteurs et vendeurs dans le marché de l'occasion. © Capture d'écran Automoto
Partagez sur :
L'ancien ministre et double champion olympique de judo présente, à partir de mercredi soir, "Team David", une nouvelle émission sur le monde de l'automobile diffusée sur Automoto La Chaîne. Avec, pour objectif, d'aider le téléspectateur à s'y retrouver dans le monde de l'occasion. Il évoque ce défi au micro de Philippe Vandel sur Europe 1. 
INTERVIEW

On l'a connu maître des tatamis à la fin du 20e siècle, puis engagé à droite, jusqu'à devenir ministre des Sports pendant le mandat de Nicolas Sarkozy. Après la tenue de judoka et celle de responsable politique, qu'il a depuis quittées, David Douillet endosse un nouveau costume : celui de spécialiste du monde automobile et plus spécifiquement de l'occasion, rôle que les téléspectateurs d'Automoto La Chaîne vont pouvoir observer dès mercredi, à 20h45, dans sa nouvelle émission, Team David, qu'il est venu présenter dans Culture Médias sur Europe 1.

"L'idée de Team David' c'est d'aider les gens qui sont confrontés à des problèmes liés à l'auto", explique David Douillet, qui s'était lancé il y a deux ans dans la présentation sur la même chaîne, avec l'émission Sans se braquer. "Je ne suis pas seul, car j'ai deux experts avec moi. L'un, Anthony Alaux, est plutôt technicien mécanicien, tandis que l'autre, David Silvestre, (appelé "Dav'") est une encyclopédie du monde de l'automobile."

Pour les acheteurs et les vendeurs

Dans Team David, le double champion olympique de judo (1996 et 2000) donnera des conseils pour se repérer dans la jungle que représente le monde de l'occasion. "En fait, on s'adresse aux acheteurs et aux vendeurs", défend-il au micro d'Europe 1, intéressé par l'idée de "rendre service à ceux qui vont regarder l'émission". "On est tous confrontés tout au long de notre vie à l'automobile et il y a des pièges à éviter et des réflexes à avoir. C'est ce qu'on essaye d'apporter aux gens."

" Depuis que je suis gamin, j'ai baigné dans l'automobile "

Mais pourquoi l'ancien judoka et ministre se passionne-t-il pour l'automobile, lui qui dirige désormais une entreprise d'équipements sportifs spécialisée dans les sports de combat ? "Depuis que je suis gamin, j'ai baigné dans l'automobile, je n'ai pas fait exprès. C'est comme ça et ça m'a toujours passionné", retrace l'homme d'affaires, qui raconte auprès de Philippe Vandel son enfance passée avec les deux fils du garagiste de son village de 600 habitants. "On bricolait des moteurs, on mettait les mains dans le cambouis, on piquait les capots des voitures pour aller faire de la luge quand il y avait un peu de neige."