Bayrou : les sanctions, "pas la solution" (E1)

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

François Bayrou, ancien ministre de l’Education nationale, a estimé lundi que le projet de nouvelles sanctions au lycée n’était pas la bonne solution. "Je ne crois pas qu’élargir le panel des sanctions soit une solution qui marchera", a estimé le président du Modem sur Europe 1. "Parce que lorsqu’un enfant est profondément troublé intérieurement, je ne crois pas qu’il suffise de le menacer d’une sanction pour que sa situation et son comportement s’améliorent."

"Il y a deux ou trois élèves par établissement ou par classe, parce qu’ils sont eux-mêmes déstabilisés intérieurement, qui déstabilisent l’ensemble de leur environnement", a poursuivi François Bayrou. "Pour ceux-là, il faut des scolarisations particulières, avec des psychologues, pour essayer de les rétablir dans un certain équilibre."

François Bayrou a aussi souhaité que le baccalauréat soit "moins bradé", tout en mettant en garde contre son remplacement par du contrôle continu et en contestant l'annulation d'un exercice du bac S.