Bayrou : "j'ai fait crédit à Hollande, je ne vois rien venir"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le président du MoDem, François Bayrou, déclare dans un entretien au quotidien Les Echos de mardi avoir "fait crédit à François Hollande" pendant 18 mois, mais assure qu'il ne voit "rien venir". "Pendant 18 mois, j'ai fait crédit à François Hollande, croyant à sa culture réformiste, delorienne, mais je ne vois rien venir" explique-t-il. "Il faudrait un esprit de décision et de rassemblement, qui tourne le dos aux obsessions électoralistes, qui se révéleront d'ailleurs vaines", ajoute-t-il. François Bayrou, qui avait appelé à voter Hollande à la présidentielle, a entamé un processus de rapprochement avec l'UDI de Jean-Louis Borloo. Ce processus devrait se concrétiser prochainement par la signature d'une charte qui affichera son opposition à la politique socialiste.

Le président du MoDem lance une charge contre le projet de budget 2014 qu'il qualifie "d'hyperfiscal". "L'hyperfiscalité est un frein au moral des entreprises et des ménages, à l'efficacité, à l'investissement, à l'esprit d'entreprise", souligne-t-il. Il accuse le gouvernement d'être dans "une perpétuelle incohérence", pointant la fiscalité des entreprises. "On dit qu'on veut entendre l'entreprise. Mais on multiplie les ponctions", déplore-t-il. "Frapper l'excédent brut d'exploitation, c'est à dire le profit d'une entreprise, qui lui-même alimente l'investissement, relève d'une grande méconnaissance des lois économiques", lance François Bayrou. "Et ce qu'on annonce aujourd'hui, c'est encore une augmentation de l'impôt sur les sociétés à 35%", s'indigne-t-il.