Véronique Genest furieuse contre TF1 : "Ils m'ont fait perdre 9 mois de ma vie"

  • A
  • A
veronique genest 1:28
Véronique Genest explique pourquoi elle n'a finalement pas joué dans "Demain nous appartient" © Europe 1
Partagez sur :
Invitée de "Culture Médias" à l'occasion de son retour au théâtre, la comédienne Véronique Genest est revenue sur sa brouille avec TF1 au sujet de sa participation annulée dans la série d'access prime-time "Demain nous appartient". 
INTERVIEW

Véronique Genest a un temps été annoncée dans la série de TF1 Demain nous appartient, mais la collaboration ne s'est jamais faite. La comédienne, qui reprend les représentations de la pièce Betty’s Family au théâtre la Bruyère, à partir du 22 septembre, revient sur ce raté au micro de "Culture Médias". Non sans une certaine colère à l’encontre de la Une.

Un changement appris par Internet

L'héroïne de Julie Lescaut rappelle en effet qu'elle avait obtenu des garanties de la chaîne. "Je ne voulais pas faire une quotidienne, et puis j'ai vu le producteur qui a insisté très lourdement et m'a donné l'assurance que j’aurais les scénarios avec deux mois d’avance", se souvient-t-elle.

"Puis le producteur a été viré et on a continué à m’entretenir dans l’illusion de ce rôle. Jusqu’à ce que j’apprenne par Internet que ce n’était pas moi qui jouerait", raconte l'actrice. Qui assure pourtant n'avoir aucun regret. "Je ne l'aurais certainement pas fait, parce que le rôle avait beaucoup changé et ne m'aurait pas convenu."

Un pièce de théâtre abandonnée

Si Véronique Genest se montre amère aujourd'hui, c'est à cause de l'attitude de TF1 après cette annulation. "Au lieu de dire qu’ils sont désolés, ils se fâchent avec moi en disant que je n’ai pas à [raconter ce qui s'est passé dans les journaux]. Mais je le réitère : ils m'ont fait perdre neuf mois de ma vie. J’ai abandonné une pièce de théâtre [pour cette série] et si dans notre métier on ne prévoit pas un an à l’avance, on se retrouve le bec dans l’eau. Et on n’a plus qu’à crever la bouche ouverte."

La comédienne conclut avec un message adressé à TF1 : "Il y a un moment où il faut que les choses soient dites. Et il faut arrêter de culpabiliser les autres de dire les choses."

Europe 1
Par Alexis Patri