Une chroniqueuse d'Ardisson envisage de porter plainte contre Eric Zemmour après un vif échange

, modifié à
  • A
  • A
Au cours d'une séquence coupée au montage, Eric Zemmour aurait insulté la chroniqueuse, rapporte-t-elle sur Twitter
Au cours d'une séquence coupée au montage, Eric Zemmour aurait insulté la chroniqueuse, rapporte-t-elle sur Twitter © Capture écran C8
Partagez sur :
Hapsatou Sy, chroniqueuse dans l'émission Les Terriens du dimanche, sur C8, envisage de porter plainte contre Eric Zemmour.

"Il ne gagnera pas cette fois (...) Pour mes parents et mon identité insultés ce soir, j’irai jusqu’au bout, quelles que soient les conséquences". Hapsatou Sy, chroniqueuse dans l'émission Les Terriens du dimanche, sur C8, a affirmé dimanche envisager de porter plainte contre Eric Zemmour après une altercation avec le polémiste condamné à plusieurs reprise pour provocation à la haine raciale. Elle a également évoqué la possibilité de quitter la chaîne.

"Hargneux, insultant et agressif". L'échange a démarré après une question posée à Eric Zemmour au sujet d'un commentaire formulé par ce dernier sur le prénom de la fille de Rachida Dati, Zohra. "Normalement, chez moi, en tout cas depuis une loi de Bonaparte qui a malheureusement été abolie en 1993 par les socialistes, on doit donner des prénoms dans ce que l'on appelle le calendrier, c'est à dire les saints chrétiens", a lancé Eric Zemmour. "Je m'appelle Hapsatou et je suis française", lui a alors répondu Hapstaou Sy avant qu'Eric Zemmour ne lui rétorque "Votre mère a eu tort".

Au cours d'une séquence coupée au montage, Eric Zemmour aurait par la suite insulté la chroniqueuse, rapporte-t-elle sur Twitter. Elle se dit également très affectée par ce qu'elle considère être "le plus douloureux" moment de télévision qu'elle ait eu à vivre face à un Eric Zemmour "hargneux, insultant et agressif".

 

 

"Il faut qu'elle en informe Thierry Ardisson". Lundi, l'attaché de presse de Thierry Ardisson a réagi aux messages d'Hapsatou Sy dans un communiqué. Celui-ci précise que la séquence a été coupée au montage pour des raisons juridiques, rappelant que certains passages d'Eric Zemmour sur la chaîne avaient déjà donné lieu à des condamnations judiciaires. Par ailleurs, le communiqué suggère à la chroniqueuse d'informer "rapidement" le producteur ou Thierry Ardisson si elle souhaite quitter la chaîne.