Comment Cash Investigation a enquêté au cœur du service public

, modifié à
  • A
  • A
CAF 1:37
CAF, Pôle emploi, préfectures : les services publics sont passés au crible par Cash Investigation © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :
L'émission Cash Investigation consacre un documentaire sur le service public ce jeudi, à partir de 21h05. Loin des clichés de la stabilité de l'emploi et des salaires garantis, l'enquête révèle un fonctionnement marqué par les économies budgétaires. Services civiques, sous-traitants, employés : tous déplorent une dégradation des missions de service public; 

"Cash Investigation" fait son retour sur France 2 avec une enquête sur le service public. L'équipe d'Elise Lucet s'intéresse ce jeudi à 21h05 au premier employeur de France, l'Etat, dans un reportage intitulé "Services publics : liberté, égalité, rentabilité ?". Hôpitaux, Pôle Emploi, CAF, préfectures : comment fonctionnent ces entités, pilotées par l'Etat, alors qu'une politique d'économies budgétaires est menée depuis de longues années ? France 2 promet de montrer la réalité des services publics, loin des clichés de stabilité de l'emploi et de salaires garantis.

Des missions dégradées

Pour parvenir à ces révélations, dans cette enquête réalisée avant la crise du Covid-19, la journaliste Marie Maurice s'est notamment faite embaucher dans un service de nettoyage, auquel certains hôpitaux publics sous-traitent leur entretien. Cash Investigation s'est également infiltrée à Pôle Emploi et dans des préfectures, où des jeunes en service civique remplacent parfois des agents publics.

Retrouvez toute l’actu médias dans notre newsletter quotidienne

Recevez chaque jour à 13h les principales infos médias du jour dans votre boîte mail. Un rendez-vous incontournable pour être au point sur l’actu, les audiences télé de la veille et faire un point sur les programmes à ne pas manquer.

Abonnez-vous ici

Et le diagnostic est le même dans ces différentes entités. "Il y a certains nombres d'alertes qui remontent sur le fait que  la qualité des missions de services publics qui sont prises en charge par des employés, des sous-traitant ou des jeunes en service civiques, eux, les inquiètent", explique sur Europe 1 la journaliste Marie Maurice. "Ils ont tous un point commun : soit de ne pas rendre suffisamment ce service public aux usagers, soit de ne pas avoir les moyens de faire leur travail correctement. Ou à l'inverse, par exemple, les volontaires du service civique, eux, ont le sentiment que la mission confiée déborde les prérogatives d'un service civique."

Europe 1
Par Charles Decant, édité par Mathilde Durand