Quand Benoît Hamon co-anime une série de podcasts anti-déprime

, modifié à
  • A
  • A
Benoît Hamon Maestracci 2:12
Au micro d'Europe 1, Benoît Hamon raconte pourquoi il s'est laissé séduire par le projet de podcast de Camille Maestracci. © Europe 1
Partagez sur :
Avec la journaliste Camille Maestracci, Benoît Hamon est aux manettes de "Et si…", un podcast sur des solutions positives. Au micro d'Europe 1, mercredi matin, l'ancien candidat socialiste à l'élection présidentielle défend un choix éditorial "cohérent" avec sa pensée politique.
INTERVIEW

Son nom détonne au milieu des créateurs de podcasts que l'on a l'habitude de voir : avec la journaliste indépendante Camille Maestracci, qui avait signé le podcast Europe 1 Studio "Les Attaquantes", Benoît Hamon est au générique de "Et si…", un podcast axé sur les solutions "positives" à certains problèmes sociétaux. Un choix qui étonne, mais que l'ancien candidat à la présidentielle de 2017 assume pleinement, comme il l'a expliqué au micro d'Europe 1 dans Culture Médias, mercredi matin.

"On a cherché des solutions"

"Aujourd'hui, je pense qu'on n'a pas seulement d'idées neuves, parce que c'est de la tarte à la crème que de dire ça, mais aussi de montrer qu'il y a des chemins", défend celui qui a quasiment quitté la vie politique (son mandat de conseiller régional d'Île-de-France se termine l'année prochaine).

Réécoutez "Les Attaquantes", le podcast Europe 1 Studio sur les femmes et le foot

>> Cette série originale, créée à l'occasion de la Coupe du monde de football féminin, est disponible en 7 épisodes sur Apple PodcastsGoogle PodcastsSoundCloudDailymotionYouTube, et toutes vos plateformes habituelles d’écoute. 

>> Retrouvez ici le mode d'emploi pour écouter tous les podcasts d'Europe 1

Devenu un acteur de l'économie sociale et solidaire, Benoît Hamon explique qu'il voit un lien "cohérent" entre cette série de podcasts et sa campagne de 2017 : "Quand Camille Maestracci m'a appelé pour me proposer de faire un podcast sur des idées heureuses, je me suis dit que ce qu'on avait fait lors de l'élection présidentielle était un peu contre l'air du temps. Le revenu universel, la taxe sur les robots, les perturbateurs endocriniens… On a cherché des solutions et essayé d'avoir un temps d'avance."

Hamon dans les pas de Miliband

Pourquoi, de son côté, Camille Maestracci a-t-elle fait appel à un personnage public pour co-animer cette série qui se revendique "engagée" ? "Le podcast s'inspire d'une version anglaise qui s'appelle 'Reasons to be Cheerful', avec Ed Miliband, ancien patron travailliste anglais, et le journaliste Geoff Lloyd", raconte-t-elle auprès de Philippe Vandel. "En voyant le profil d'Ed Miliband, je me suis dit que Benoît Hamon, qui n'est plus en politique, comme Ed Miliband, a un peu le même profil."

Au micro, la journaliste et le socialiste se tutoient et "questionnent des idées qui nous laissent croire qu'un avenir plus durable, plus juste et plus solidaire est possible". Les sujets, traités en une demi-heure, reflètent ce parti pris : "Et si on arrêtait de s'asseoir ? "Et si tout le monde allait chez le psy ?" "Et si on ne travailler que quatre jours par semaine ?" Pour chaque épisode, les deux animateurs accueillent un invité afin de "changer de regard" et "bousculer un peu notre façon de penser la société".