"Pièces à conviction" : soirée spéciale crise du Covid-19 dans les EHPAD sur France 3

  • A
  • A
Partagez sur :
La journaliste et présentatrice de "Pièces à conviction" Virna Sacchi est l'invitée mardi de "Culture Médias", à l'occasion de la diffusion mercredi soir d'un numéro du magazine d'enquête de France 3 sur la gestion du Covid-19 dans les Ehpad.

France 3 et son magazine d'enquête Pièces à conviction consacrent mercredi une soirée spéciale pour faire la lumière sur la gestion politique et sanitaire de la crise du Covid-19 dans les EHPAD (Etablissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes). La journaliste et présentatrice Virna Sacchi présente ce dispositif inhabituel au micro de Philippe Vandel, mardi.

Retrouvez toute l’actu médias dans notre newsletter quotidienne

Recevez chaque jour à 13h les principales infos médias du jour dans votre boîte mail. Un rendez-vous incontournable pour être au point sur l’actu, les audiences télé de la veille et faire un point sur les programmes à ne pas manquer.

Abonnez-vous ici

Une émission avancée en prime-time

Pièces à conviction est habituellement diffusée une fois par mois, en deuxième partie de soirée. Mais, signe que l'émission est exceptionnelle, elle est avancée mercredi en début de soirée, en prime time donc. La journaliste et présentatrice Virna Sacchi promet "une soirée évènement", qui posera la question de la responsabilité politique et d'éventuelles dissimulations dans la gestion de cette crise.

France 3 diffuse donc dès 21h05 l'enquête "Covid-19 : que se passe-t-il vraiment dans les Ehpad ?". Elle sera suivie à 22h35 d'un débat intitulé "Comment mieux protéger nos aînés face à l'épidémie ?". "On démontre dans l'enquête qu'il y a eu énormément de mauvais choix politiques", explique Virna Sacchi. "Est-ce que ces mauvaises décisions ont été prises sciemment ? On en débattra après la diffusion de l'enquête."

"On est très contents d'avoir dans le débat la ministre déléguée chargée de l'Autonomie, Brigitte Bourguignon", complète Virna Sacchi. "On va pouvoir lui demander clairement si, oui ou non, le choix a été fait d'abandonner les EHPAD". Les visites dans ces établissements ayant été interdites en mars, les équipes de Pièces à conviction n'ont pu tourner qu'à partir du 16 mai.

Des révélations inquiétantes

Pour Virna Sacchi, l'enquête s'intéresse à des victimes du Covid-19 un temps passées sous silence. "Non seulement on ne nous a pas tout dit. Mais, les 15 premiers jours, on ne nous parlait pas de cette épidémie chez les personnes âgées, pendant les points-presse quotidiens du gouvernement", se souvient la journaliste. Les morts en EHPAD n'ont dans un premier temps pas été comptabilisés parmi les victimes du Covid-19.

L'enquête se penche également sur la question du tri des patients. "Pour les ambulances, le mot d'ordre était d'essayer de laisser les patients en EHPAD le plus possible, afin de ne pas surcharger les hôpitaux", révèle Virna Sacchi, sans tout dévoiler du contenu du numéro de Pièces à conviction diffusé mercredi soir.

Europe 1
Par Alexis Patri