"On était tous tétanisés" : quand "Le Club Dorothée" a vacillé dès sa première

  • A
  • A
Jacky, animateur du "Club Dorothée" était invité dans "Culture médias", mercredi. 1:46
Jacky, animateur du "Club Dorothée" était invité dans "Culture médias", mercredi. © Capture d'écran Europe 1
Partagez sur :
Elle réunissait quatre à cinq millions de téléspectateurs chaque soir : avec son émission, l'animatrice Dorothée a marqué toute une génération. À l'occasion de la diffusion d'un documentaire sur TMC, mercredi soir, Jean-Luc Azoulay, l'un des fondateurs de AB productions (la société de production de l'émission) et Jacky, l'un des cinq animateurs, sont revenus mercredi dans "Culture médias" sur la première émission de l'histoire du "Club Dorothée", qui les as beaucoup inquiétés.
INTERVIEW

L'émission Le Club Dorothée s'est éteinte il y a 23 ans mais est restée dans le cœur des Français. Mercredi soir sera diffusé sur TMC un documentaire, Dorothée, Hélène & les garçons : génération AB Productions, qui relate la genèse et le succès de l'émission de télévision culte. Pour l'occasion, Jean-Luc Azoulay, l'un des fondateurs d'AB productions et Jacky, l'un des cinq animateurs du Club Dorothée, étaient invités dans Culture médias, mercredi. Ils racontent la première de l'émission, qui ne s'est pas passée comme prévue. 

À la fin des années 1980, entre quatre et cinq millions de jeunes regardaient Le Club Dorothée chaque après-midi en rentrant de l'école. Un programme composé de six heures de direct mais qui a démarré dans la confusion. Lors de la toute première émission, les studios, situés dans le quartier de La Plaine Saint-Denis, sont encore en chantier. L'émission, tournée en direct, s'ouvre avec une bande son sur laquelle Dorothée doit chanter. Problème : la bande son démarre avant que Dorothée arrive sur scène. 

"On a droit à l'erreur"

Heureusement, l'animatrice Dorothée s'est bien rattrapée. "C'est le premier jour, on a le droit à l'erreur, ce n'est pas grave. Nous sommes en direct, ça se voit. Il faut rigoler, nous sommes là pour nous amuser. Soyez les bienvenus au Club Dorothée !", tempère-t-elle, comme peut-on l'entendre dans l'extrait du documentaire, diffusé dans Culture médias mercredi. 

Loin de se laisser démonter, Dorothée poursuit en essayant de divertir les téléspectateurs. "Est-ce que la bande est remise à zéro ? Oui ? Alors, on fait comme si vous n'aviez rien vu. Je vais me cacher. Vous ne m'avez pas vue : vous, chez vous et vous, ici. On recommence à zéro. Je me cache. Moteur !", lance Dorothée. 

Coup de chaud dans les coulisses

En coulisses, l'ambiance n'était pourtant pas aussi joviale. "On était tous tétanisés, totalement en panique", commente Jacky dans Culture médias. Même réaction du côté de la production. "J'étais paniqué mais Dorothée a un tel talent", reconnaît Jean-Luc Azoulay. "Vous avez vu comment elle a récupéré cette situation ? C'était pourtant la première d'une nouvelle émission sur une nouvelle chaîne publique en direct. Personne ne s'est aperçu de rien. C’était formidable", se souvient-il. 

Europe 1
Par Tiffany Fillon