Nota Bene, la chaîne Youtube qui dépoussière l'histoire

  • A
  • A
La chaîne Youtube Nota Bene compte désormais 1,8 million d'abonnés. 4:45
La chaîne Youtube Nota Bene compte désormais 1,8 million d'abonnés. © Facebook/Nota Bene
Partagez sur :
Créée en 2014 par Benjamin Brillaud, la chaîne Youtube consacrée à l'histoire, "Nota Bene" ne cesse de faire des adeptes et compte aujourd'hui 1,8 million d'abonnés. Un succès qu'il doit à la diversité des contenus proposés, assure son inventeur au micro de Culture média sur Europe 1. 

Il a beau n'être ni historien, ni professeur, Benjamin Brillaud bat des records d'audience avec sa chaîne Youtube "Nota Bene", consacrée à l’histoire. Elle rassemble plus d’1 million de personnes chaque jour, un score qui n'a rien a envié aux émissions de télévision sur le même créneau (à titre de comparaison, le numéro de "Secrets d’Histoire" consacré à Néfertiti, mystérieuse reine d'Egypte, a, lui, réuni 1,9 million de téléspectateurs le 23 mars sur France 2).

C'est à l'été 2014 que le trentenaire a lancé cette chaîne Youtube avec l'envie de toucher le grand public, mais aussi de se nourrir personnellement. "Le but du jeu, c'était de rendre cette histoire très divertissante à travers quelques anecdotes bien évidemment, mais aussi en dégageant pas mal de grosses thématiques avec des parallèles entre la culture et l'histoire, en abordant la mythologie. Bref, en montrant que l'histoire c'est très complexe et large et qu'on peut l'aborder par plein d'angles différents", raconte-t-il au micro de Culture média sur Europe 1. 

"Des formats qui s'adressent à tout le monde"

Et selon lui, le succès de "Nota Bene" s'explique par la diversité des contenus proposés : "Sur la chaîne on a des formats qui s'adressent à tout le monde. Certains sont très denses, et vont durer une demi-heure. Ils sont presqu'un peu techniques et s'adressent vraiment aux gens qui aiment l'histoire. Mais il y a aussi des formats destinés à des gens qui soit n'aimaient pas l'histoire, soit ne la connaissent pas du tout. Ils sont vraiment très faciles d'accès", explique-t-il, assurant se mettre "dans la position de quelqu'un qui n'y connaît absolument rien en histoire et qui ne devrait pas avoir de pré-requis pour comprendre ce qui est dit".

Avant, Benjamin Brillaud était monteur cadreur dans l'audiovisuel. Une expérience dont il a conservé "un bagage de vulgarisation puisque pour faire des films, il faut déjà pouvoir faire des choix éditoriaux et condenser des discours à longueur de journée". Désormais, il travaille avec des historiens et 15 à 25 auteurs sur l'année, qui l'aident à écrire ses vidéos pour proposer des contenus "à la fois cool sur la forme et sérieux sur le fond". Pour cela, le youtubeur s'appuie beaucoup sur tout ce qu'il peut trouver dans sa propre bibliothèque. 

"Quand on gratte un peu, c'est très intéressant"

Et ça marche. En octobre dernier, "Nota Bene" a franchi le cap du million d’abonnés. Aujourd'hui, ils sont 1,8 million, environ 70% de 18-35 ans, mais aussi de plus en plus de plus de 35 ans. Si les adolescents sont moins nombreux, la chaîne compte tout de même quelques jeunes curieux parmi ses visiteurs.

"Mais elle n'a pas vocation à remplacer un cours ou un professeur, ce n'est pas du tout la même chose, c'est quelque chose qui vient en complément, qui accompagne", rappelle celui qui assure n'avoir aucune période historique ou thème de prédilection. "Je suis quelqu'un de très curieux, j'aime bien picorer à droite à gauche et même les sujets qui paraissent anodins, je sais par expérience que quand on gratte un peu, c'est très intéressant". 

Ce jeudi, c'est une vidéo dans laquelle il initie ses abonnés à la généalogie que Benjamin Brillaud a posté sur "Nota Bene". L'occasion de découvrir qui étaient vraiment nos ancêtres...

Europe 1
Par Coline Vazquez