Mort d’Eugène Saccomano : Noël Le Graët salue "un homme d’une grande élégance"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Le président de la Fédération française de football réagit sur Europe 1 à la disparition, lundi, du célèbre commentateur sportif. "Sa voix restera", estime-t-il.
RÉACTION

"C’est une voix, la voix du football, la voix du sport". Noël Le Graët a salué mardi matin sur Europe 1 la mémoire d’Eugène Saccomano, disparu la veille à l’âge de 83 ans. "C’est quelqu’un qui a fait beaucoup pour notre sport", a estimé le président de la Fédération française de football.

"Il aimait les gens, il aimait le foot, il aimait le sport"

"J’avais pour lui, nous avions pour lui à la Fédération, la plus grande estime, parce qu’il commentait toujours avec fougue, avec talent", a expliqué Noël le Graët, en référence aux envolées souvent lyriques d’Eugène Saccomano lors de ses commentaires de match. "C’était toujours quelqu’un de très gentil, dans le bon sens du terme. Quelqu’un qui aimait le sport, et le football en particulier. Donc pour nous c’est une voix, mais c’était aussi un homme d’une grande élégance", a insisté Noël Le Graët.

"Sa voix restera parce qu’Eugène Saccomano a marqué toute une période, toute une génération et même plusieurs générations", a aussi tenu à déclarer Noël Le Graët. "C’est quelqu’un qui vivait le sport à sa manière, toujours passionnée. Un grand passionné, élégant dans ses propos. Il aimait les gens, il aimait le foot, il aimait le sport. Tous ceux qui l’écoutaient vivaient le match à leur manière. On situait bien l’homme passionné. Le foot c’est un sport de passion. Lui au micro, même avec un match moyen, il le rendait vivant."

Europe 1
Par Matthieu Belliard, édité par R.D.