Laurent Delahousse : "L'asperge, c'est magique !"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Invité de La tables des bons vivants de Laurent Mariotte, le journaliste se confie sur ses goûts et plaisirs culinaires.
INTERVIEW

Figure phare des week-ends des téléspectateurs français, Laurent Delahousse est aux commandes des journaux du samedi et du dimanche de France 2 depuis 2007. Invité samedi de La table des bons vivants, le journaliste évoque ses coups de cœur culinaires, entre simplicité et héritage familial.

"La pâtisserie me passionne moins". C'est avec une simple boîte de filet de thon que Laurent Delahousse a pris place aux côtés de Laurent Mariotte, samedi sur Europe 1. Un aliment qui représente bien cet adepte de la semi-cuisine, amateur de l'assemblage rapide avec des produits simples. "Lorsque vous rentrez chez vous tard, ou que vous êtes pressés, avec un petit creux, vous prenez une petite boîte de filet de thon avec un jus de citron, un peu de ciboulette et le tour est joué", souligne le journaliste. "J'aime ouvrir le frigo et me demander comment on peut accommoder tout ce qu'il y a à l'intérieur", confie Laurent Delahousse. La cuisine de livre, avec le dosage parfait et les indications à suivre à la lettre, bien peu pour lui. "C'est pour cette raison que la pâtisserie me passionne moins", explique-t-il.

Autre aliment fétiche de la galaxie culinaire de Laurent Delahousse : l'asperge. "Je trouve ça magique", s'extasie le journaliste. Pour la verte ? "Poêlée, avec un peu de parmesan et de balsamique". La blanche ? "Plutôt classique, si elle est vraiment magnifique, un peu de beurre fondu mais c'est tout, pas trop de choses."

Le jambon à la cassonade. Au milieu de toute cette simplicité, Laurent Delahousse a tout de même un faible pour des recettes plus élaborées. Et notamment celle du jambon à la cassonade. "Un produit qui me renvoie le 24 décembre, dans le nord de la France, avec ma grand-mère", indique le journaliste. "Ce jambon à l'os était mi-cuit, dans le four, nappé de cassonade, de beurre, arrosé au Porto, servi avec une confiture d'airelles et des épinards", se remémore Laurent Delahousse, "c'est magnifique". Une véritable madeleine de Proust culinaire.

Le questionnaire à la Proust d'Alain Ducasse

>> Le goût de votre enfance ?

Les pommes de terre à la tomate de ma grand-mère.

>> Votre plus beau repas ?

J'ai eu la chance de pouvoir déjeuner en tête-à-tête avec Alain Ducasse, dans sa cuisine.

>> Votre pire repas ?

Quand j'ai fait à manger à Philippe Etchebest, sans le savoir ! La pression ! C'était impressionnant de l'avoir dans mon dos, au moment de faire la cuisine.

>> Le plat que vous ne pouvez pas manger ?

Les rognons.

>> Votre adresse secrète ?

Un petit bar à huître qui est posé sur le sable, au Cap Ferret.

>> Le plat à emmener sur une île déserte ?

Du pain, du beurre salé et des œufs.

>> Votre mot préféré en cuisine ?

Le "goût", la "saveur".

>> Les invités de votre dîner idéal ?

Mes amis, ma famille, mes enfants.

>> Le mot de la faim ?

À table !

Europe 1
Par G.P.