L'hommage de Karine Baste-Régis à la politique de diversité de France Télé

, modifié à
  • A
  • A
karine baste régis 2:34
Karine Baste-Régis est la nouvelle joker du 20 heures de France 2 © Europe 1
Partagez sur :
Présentatrice des journaux de Télématin et nouvelle joker du 20 heures de France 2, Karine Baste-Régis est à la tête du JT du soir dès lundi, à l'occasion des vacances de février. Invitée de "Culture Médias", elle explique ce qu'elle doit à la politique de diversité voulue par la patronne de la télé publique Delphine Ernotte.
INTERVIEW

Elle est le nouveau visage du 20 heures de France 2 en l'absence d'Anne-Sophie Lapix. Nommée "joker" du JT après le départ de Julian Bugier pour le 13 heures, Karine Baste-Régis prend la tête du 20 heures dès lundi et pendant les vacances de février. Cette figure du lancement de la chaîne Franceinfo, également présentatrice des journaux de Télématin, est l'invitée de Culture Médias. Elle explique être consciente de ce qu'elle doit à la politique de diversité de France Télévision. Sans renier son mérite.  

Delphine Ernotte a en effet fait de la diversité l'objectif "fil rouge" de son deuxième mandat. Karine Baste-Régis, journaliste noire et antillaise, s'en réjouit-elle ? Ou s'agace-t-elle au contraire de ne pas être mise en avant uniquement pour ses compétences ? "Ça ne m'agace pas du tout", tranche-t-elle au micro de Philippe Vandel. "Si, à cette occasion, on peut me découvrir, tant mieux."

"Mettons des mots sur les choses et les choses changeront"

Pour la journaliste surnommée KBR, cet objectif de diversité ne fait pas oublier ses compétences. "Ce qui compte avant tout, c'est que je sais bosser", rappelle-t-elle. "J'ai de l'expérience, j'ai fait un million de choses : j'ai été sur le terrain, j'ai fait du format magazine, j'ai été journaliste reporter d'images. J'ai géré des bureaux toute seule à Saint-Martin, à Saint-Barth, partout. Peut-être que l'on n'aurait pas su cela s'il n'y avait pas cette démarche de la présidente de France Télévisions à destination de la diversité."

Karine Baste-Régis estime d'ailleurs que sans objectif, elle ne serait peut-être pas joker du 20 heures aujourd'hui, et donc pas non plus invitée sur Europe 1. "Donc, tant mieux si ça permet de me connaître aujourd'hui", ajoute-t-elle. "Cela ne me gêne pas du tout et je suis très lucide sur le sujet. Mettons des mots sur les choses. C'est comme ça que l'on avancera et que les choses changeront." Un changement qu'elle incarnera dès lundi soir sur France 2.

La petite révolution des accents à France Télévisions

Lorsque Karine Baste-Régis participe en 2016 à la création de la chaîne Franceinfo, la patronne de France Télévisions demande aux nombreux journalistes venus de régions hexagonales et d'Outre-mer de ne pas essayer de perdre leur accent. Une petite révolution pour la télévision française, alors que les chaînes demandent encore aux étudiants fraîchement sortis des écoles de perdre la marque de leur région d'origine, à moins qu'ils ne viennent du sud-ouest et désirent commenter le rugby.

Cette demande à contre-courant de Delphine Ernotte marque encore aujourd'hui Karine Régis Baste. "Que la présidente de France Télévisions précise ce point et nous dise en substance 'Soyez vous-mêmes', cela nous donne une force supplémentaire, du courage pour certains d'entre nous", estime-t-elle. "Même si je me sens parfaitement à l'aise avec ma façon d'être et mon accent, je sais que ce n'est pas le cas de tout le monde. C'est merveilleux qu'elle ait prononcé ces quelques mots."

Europe 1
Par Alexis Patri