Goldorak et Récré A2 fêtent leurs 40 ans

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

C'était il y a 40 ans : la France découvrait l'animation japonaise avec Goldorak et l'émission Récré A2 présentée par Dorothée sur Antenne 2. Un chamboulement dans le PAF. 

Lundi 3 juillet 1978, il est 16h sur le service public : ce jour-là, Antenne 2 lance une nouvelle émission d'été destinée aux enfants, Récré A2. À sa tête, une jeune animatrice : elle s'appelle Dorothée. La jeune femme n'est pas encore très célèbre : speakerine de la Deux depuis un an, elle n'est pas encore la chanteuse qu'on connait aujourd'hui. 

Le programme de ce Récré A2 est marqué par l'arrivée d'une série animée en provenance du Japon : Goldorak. Pour la première fois, la télé française propose un produit issu de la culture manga. Jusqu'ici, les programmes pour enfants étaient issus de la production française (Chapi Chapo, Bonne nuit les Petits, Casimir...) ou importés des Etats-Unis (La Panthère rose, Félix le Chat, Casper...) 

Goldorak ouvre la voie. Il y a un avant et un après Goldorak. Succès immédiat, le dessin animé draine avec lui un merchandising colossal, inhabituel pour un programme télé. Disques, figurines, bandes dessinées, mais aussi puzzles, jeux de cartes et même bateaux pneumatiques garnissent les rayons de jouets. Une mécanique qui sera appliquée à l'identique à l'autre série animée japonaise lancée par Récré A2, Candy

Surtout, Goldorak et Candy ouvrent la voie au succès phénoménal de l'animation japonaise en France. Albator est mis à l'antenne un an plus tard. À la fin des années 1980, avec le départ de Dorothée pour TF1, une nouvelle génération se passionne pour de nouvelles séries en provenance de Tokyo : Dragon Ball, Juliette je t'aime, Ranma 1/2, Ken le survivant... 

"La folie Goldorak". Le saviez-vous ? Phénomène de société, Goldorak a même fait... la couverture de Paris-Match ! Le numéro 1547 du 19 janvier 1979 sacre la "folie Goldorak", avec ce robot "devenu le Messie des enfants français". 40 ans plus tard, Goldorak continue à passionner. En témoigne sa récente sortie en coffret BluRay (AB Vidéo), destinée à conquérir les enfants de la génération 78. 

Quant aux nostalgiques, ils continuent à débattre sur YouTube. Les vidéos des chansons de  Noam (1978) et de Bernard Minet (1987) continuent à générer des centaines de commentaires, pour déterminer quel générique est le meilleur... 

 

 

Pour les ultra fans, la bande originale de la série a fait elle aussi l'objet d'une réédition en vinyl début 2018 (Wagram).