Coronavirus : pour Martin Weill, "la crise montre les limites du rêve américain"

  • A
  • A
Martin Weill revient avec un nouveau reportage tourné aux États-Unis, mardi soir (photo d'archives). 3:34
Martin Weill revient avec un nouveau reportage tourné aux États-Unis, mardi soir (photo d'archives). © Europe 1
Partagez sur :
Invité d'Europe 1, le journaliste de TMC Martin Weill présente son nouveau reportage diffusé mardi, intitulé : "Covid-19, la fin de l'American dream ?". Alors que le pays est le plus touché dans le monde, et subit une importante crise économique, le reporter estime que "la question du rêve américain se pose plus que jamais" dans une société profondément inégalitaire. 
INTERVIEW

L'actualité a bouleversé son reportage, tout en venant renforcer son propos. Depuis plusieurs semaines, le reporter Martin Weill et ses équipes sillonnaient les routes américaines pour tenter de comprendre le fameux "American dream", quand la crise du coronavirus est venue frapper de plein fouet les États-Unis, et plongé le pays, déjà en proie à des spectaculaires inégalités, dans une sévère crise économique. "La crise du coronavirus montre les limites du rêve américain", analyse Martin Weill au micro d'Europe 1. Son reportage, Covid-19, la fin de l'American dream ?, sera diffusé mardi à 21h15 sur TMC.  

"Nous nous baladions aux États-Unis avant la crise pour questionner les forces et les faiblesses du rêve américain. Depuis, la crise a frappé le monde et on s'est rendu compte que les témoignages qu'on avait récoltés prenaient encore plus de force. On a donc recontacté les personnes pour savoir s'ils avaient changé leur vision", raconte Martin Weill au micro de Philippe Vandel. 

"Le pays est ravagé par des inégalités renforcées par la crise"

"On est dans la première économie mondiale, mais le pays est ravagé par des inégalités, qui sont renforcées par cette crise", poursuit le journaliste. En effet, outre-Atlantique, plus de 30 millions de personnes se sont inscrites au chômage depuis la mi-mars, et les médias diffusent de nombreuses images d'immenses foules attendant devant les établissements de distribution de nourriture.

La force du reportage, selon son auteur, réside notamment dans le contre-pied qu'il propose dans sa description de l'Amérique. "Ce sont des images qu'on n'a pas l'habitude de voir. Quand on pense aux États-Unis, on est souvent émerveillés par la puissance de cette économie, de cette société, et on en voit souvent pas suffisamment les failles. Or, cette crise montre toutes les failles de ce système-là", explique-t-il. Le programme montre par l'exemple saisissant de Terry, une assistante dentaire initialement interrogée par Martin Weill pour parler des inégalités dans l'accès au soin en Amérique. Depuis le début de la crise sanitaire, elle a elle-même perdu son assurance santé. 

Europe 1
Par Antoine Terrel