Faustine Bollaert décrypte le succès de "Ça commence aujourd'hui", qui fête sa 500ème

  • A
  • A
Faustine Bollaert fête la 500eme de "Ca commence aujourd'hui".
Faustine Bollaert fête la 500eme de "Ca commence aujourd'hui". © Europe 1
Partagez sur :
L'animatrice de "Ça commence aujourd'hui", Faustine Bollaert, fête la 500ème de son émission vendredi à 13h50. Jeudi sur Europe 1, elle a estimé que le succès de cette dernière était dû au fait qu'elle n'était "pas là pour juger mais montrer la société telle qu'elle est".
INTERVIEW

"On va proposer une émission en direct avec beaucoup d'invités. On va essayer de faire beaucoup de surprises, on va revenir sur des histoires très fortes". L'émission "Ça commence aujourd'hui", animée par Faustine Bollaert, fête sa 500ème vendredi à 13h50. La présentatrice, invitée d'Europe 1 jeudi, a estimé que le succès de cette dernière était dû au fait qu'elle n'était "pas là pour juger mais montrer la société telle qu'elle est".

Poser des questions sur la société

Alors que l'émission est passée de 6,3% à environ 15% de part d'audiences, Faustine Bollaert considère que l'engouement du public vient avant tout de la bienveillance avec laquelle sont reçus les invités. "Notre émission n'est pas là pour juger, mais pour montrer toute la société telle qu'elle est. Et après, les gens se font leur opinion à la maison", a-t-elle estimé.

"Ils ont envie qu'on arrête de les juger"

Parmi les dernières émissions figurent notamment le thème "Amour en famille. Ils ont bravé les interdits", qui présente par exemple l'histoire de Rosalie, adoptée, qui a eu une histoire d'amour avec son demi-frère alors qu'elle n'avait que 14 ans, lui 33. Le couple est aujourd'hui ensemble depuis vingt ans.

Et l'animatrice défend bec et ongles le concept de son émission et la démarche des invités. "Ils sont demandeurs. Ils ont envie qu'on comprenne leur histoire. Ils ont envie qu'on comprenne leurs familles et envie qu'on arrête de les juger", ajoute-t-elle. "Ils sont usés du regard des autres et ils profitent de notre émission pour raconter leur histoire dans la longueur et expliquer toutes les émotions qui ont pu les animer". "C'est pour ça que mon émission existe. C'est pour poser des questions sur la société", conclut Faustine Bollaert.

Europe 1
Par Séverine Mermilliod