Après les hommes, les femmes se dévoilent ce soir dans "Stars à nu"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Une semaine après les hommes, les femmes se mettent à nu ce vendredi soir sur TF1. Ce sont huit personnalités féminines, dont Alessandra Sublet l’animatrice de l’émission, qui participent à l’émission "Stars à nu" pour sensibiliser les femmes au dépistage du cancer du sein.

Après les hommes, les femmes se dévoilent ce vendredi soir sur TF1 dans l’émission "Stars à nu". Vendredi dernier ce sont, entre autres, Olivier Delacroix, Philippe Candeloro, Bruno Guillon et Alexandre Devoise qui se sont déshabillés devant 1.200 personnes au Lido, ainsi que 3,6 millions téléspectateurs, pour sensibiliser au dépistage des cancers de la prostate et du testicule. Les Miss France Marine Lorphelin et Mareva Galanter, les comédiennes Héloïse Martin, Nadège Beausson-Diagne et Firmine Richard, la chanteuse Fanny Leeb et la candidate de télé-réalité Maddy Burciaga relèvent à leur tour le défi. L’animatrice de l’émission Alessandra Sublet a également accepté comme les autres participantes de se déshabiller pour sensibiliser au dépistage du cancer du sein.

 

"Faire passer un message fort en douceur"

Selon Arthur, le producteur de l’émission, la version féminine de l’émission sera différente de la version masculine, dans le ton notamment. "Autant chez les garçons, on rit beaucoup parce qu’ils étaient très pudiques et donc c’était une manière de se cacher derrière l’humour ; autant chez les filles, on va vivre des moments intenses d’émotion", prédit-il.

La chanteuse Fanny Leeb a par exemple accepté de participer à ce projet, alors qu’elle était tout juste guérie de son cancer du sein. Cette dernière explique pourquoi elle a accepté d’y participer au micro de notre journaliste Louise Bernard : "Pour moi ça a été clairement une thérapie, je devais revenir sur des choses parce que je venais d’être guérie." La chanteuse voit dans ce projet un moyen de sensibiliser les femmes au dépistage. "J’avais décidé, à la base, d’en parler ouvertement pour aider les gens en général, pour pousser les femmes au dépistage, pour ne pas avoir peur, pour parler de la féminité", complète-t-elle.

"Il y a ce côté où les femmes perdent confiance en elles et c’est important de continuer à leur donner confiance. Donc quand on m’a appelée pour faire l’émission, pour moi c’était oui tout de suite, parce que c’était dans la continuité de ma philosophie par rapport à ça, d’en parler", poursuit Fanny Leeb. Et de conclure : "Je suis très heureuse de faire partie de ce programme qui fait passer un message fort en douceur, avec de l’humour, avec aussi des moments sérieux, avec beaucoup d’émotions. C’est rempli de sincérité, et je suis très fière d’en faire partie."

Europe 1
Par Cyril Lacarrière, édité par Léa Beaudufe-Hamelin