VIDÉO - États-Unis : émue, Ilhan Omar, première ancienne réfugiée à entrer au Congrès, a prêté serment

  • A
  • A
Partagez sur :
Ilhan Omar, 36 ans, première ancienne réfugiée à siéger au Congrès américain, a confié son émotion au micro de la correspondante d'Europe 1 aux États-Unis lors de son investiture à la Chambre des représentants vendredi.

Parmi les nouveaux membres de la Chambre des représentants qui ont été investis vendredi se trouve Ilhan Omar, première ancienne réfugiée à siéger au Congrès américain. L'Américano-somalienne de 36 ans a livré son émotion au micro de Sonia Dridi lorsqu'elle a prêté serment lors d'une cérémonie informelle.

"Mon père avait de grands espoirs pour nous". "Dans l'avion, mon père et moi avons réalisé que nous n'étions pas revenus à l'aéroport de Washington depuis le jour où nous avons atterri ici comme réfugiés", a-t-elle confié. "C'est un moment très fort et émouvant pour nous." "Mon père avait de grands espoirs pour nous quand on est arrivés dans ce pays. Mais je ne crois pas qu'il imaginait qu'un jour son bébé serait élu au Congrès, juste 20 ans après notre arrivée ici." Ilhan Omar est l'une des deux premières femmes musulmanes à entrer au Congrès.

Arrivée aux États-Unis pour fuir la guerre en Somalie. Ilhan Omar a fui la guerre en Somalie à l'âge de huit ans. Après avoir passé quatre ans dans un camp de réfugiés au Kenya, sa famille s'est installée en 1997 dans le Minnesota, où vit une importante communauté de la Corne de l'Afrique. 

Une militante des droits civiques. Militante de la puissante organisation de défense des droits civiques NAACP, puis engagée dans la vie locale de Minneapolis, cette jeune femme avait été élue en 2016 au Parlement de cet État industriel situé près des Grands lacs. Située à la gauche du parti démocrate, elle prône une éducation gratuite, une réforme du système judiciaire et un accès au logement pour tous. Elle est également opposée à la politique migratoire restrictive du président Donald Trump. Élue dans le Minnesota, elle succède à Keith Ellison, qui avait lui-même été le premier élu noir et musulman au Congrès.