Venezuela : Maduro annonce l'arrivée de 300 tonnes d'aide humanitaire depuis la Russie

  • A
  • A
Le président socialiste a qualifié de "piège attrape-nigaud" l'envoi de l'aide américaine à la demande de l'opposant Juan Guaido.
Le président socialiste a qualifié de "piège attrape-nigaud" l'envoi de l'aide américaine à la demande de l'opposant Juan Guaido. © MARCELO GARCIA / VENEZUELAN PRESIDENCY / AFP
Partagez sur :
Nicolas Maduro a réitéré son opposition à l'entrée dans le pays de vivres et médicaments américains qu'exige l'opposition vénézuélienne. 

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a annoncé lundi l'arrivée de 300 tonnes d'aide humanitaire expédiée depuis la Russie. "Mercredi, 300 tonnes d'aide humanitaire arriveront de Russie", a déclaré Nicolas Maduro lors d'une déclaration retransmise à la télévision, avant de préciser qu'il s'agirait de "médicaments très coûteux".

"Celle-là, nous l'avons payée avec dignité". Le président socialiste a une nouvelle fois qualifié de "show politique" et de "piège attrape-nigaud" l'envoi de l'aide américaine à la demande de l'opposant Juan Guaido, chef du Parlement reconnu comme président intérimaire par une cinquantaine de pays. "Celle-là, nous l'avons payée avec dignité", a assuré Nicolas Maduro, affirmant que les biens proviennent de Russie, de Chine, de Turquie, d'autres pays, ainsi que de l'ONU. "Nous avons une assistance technique de la part de toutes les agences de l'ONU", a-t-il déclaré.

 

Des médicaments à venir. Le président vénézuelien a ajouté qu'une arrivée des médicaments ou de matières premières permettant de produire des médicaments sera annoncée dans les prochains jours. Cette aide, accordée par divers pays, a été obtenue "par l'intermédiaire des Nations unies", a-t-il expliqué. 

Une très grave crise. Le Venezuela est entré lundi dans une semaine sous haute tension, Juan Guaido assurant que l'aide humanitaire américaine serait acheminée coûte que coûte samedi dans le pays, malgré le refus catégorique de Nicolas Maduro. Le gouvernement chaviste considère cette aide comme une étape avant une intervention militaire américaine. Le pays est confronté à la pire crise politique et économique de son histoire, marquée par l'hyperinflation et des pénuries de produits de première nécessité.

Europe 1
Par Europe1.fr avec AFP