Tueur en série à Toronto : derniers restes humains identifiés

  • A
  • A
La police pourrait bientôt clore son enquête. Image d'illustration.
La police pourrait bientôt clore son enquête. Image d'illustration. © Jag Gundu / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :
Les restes humains récemment découverts par la police ont été identifiés comme provenant de Majeed Kayhan, le huitième mort pour lequel Bruce McArthur est accusé de meurtre.

Rien n'indique que le jardinier-paysagiste de Toronto accusé de huit meurtres ait fait davantage de victimes, a indiqué vendredi la police de la capitale économique du Canada après avoir identifié des restes humains récemment découverts.

Des restes retrouvés après neuf jours de fouilles. "Nous n'avons aucun indice indiquant que d'autres dépouilles se trouvent ailleurs", a déclaré en conférence de presse l'enquêteur principal de cette affaire, Hank Idsinga.

Le tueur en série présumé, Bruce McArthur, 66 ans, a été arrêté mi-janvier et inculpé de la disparition et du meurtre au printemps 2017 de huit hommes, dont sept fréquentaient le quartier homosexuel de Toronto.

La police a fouillé pendant neuf jours au début du mois une ravine boisée attenante à une demeure de Toronto où le tueur en série présumé est accusé d'avoir dissimulé les dépouilles de ses victimes. Les policiers, qui avaient découvert à cette occasion de nouveaux restes humains, ont finalement pu les identifier comme provenant de Majeed Kayhan, a indiqué Hank Idsinga. La dépouille de Majeed Kayhan, le huitième mort pour lequel Bruce McArthur est accusé de meurtre, n'avait jusqu'à présent pas été retrouvée. 

La police pourrait bientôt clore son enquête. Les restes des sept autres hommes avaient été retrouvés dans une vingtaine de bacs à fleurs de la maison à côté de laquelle les policiers ont procédé aux fouilles. Les propriétaires de cette demeure avaient gracieusement mis un garage à disposition de Bruce McArthur, un jardinier-paysagiste, pour entreposer son matériel de travail.

Face à l'ampleur de cette affaire, la police n'a eu de cesse d'élargir son enquête et a rouvert en avril quinze dossiers de meurtres commis entre 1975 et 1997. Les propos tenus vendredi par Hank Idsinga laissent entendre, selon les média locaux, que la police pourrait bientôt clore son enquête, ce qui ouvrirait la voie au procès de McArthur.