Trump menace de "fermer" les réseaux sociaux après le signalement de ses tweets

, modifié à
  • A
  • A
Donald Trump s'en prend aux réseaux sociaux, après le signalement par Twitter de deux de ses tweets comme "trompeurs".
Donald Trump s'en prend aux réseaux sociaux, après le signalement par Twitter de deux de ses tweets comme "trompeurs". © MANDEL NGAN / AFP
Partagez sur :
Twitter a signalé deux tweets du président américain comme "trompeurs" et véhiculant de fausses informations. En réponse, le milliardaire républicain a menacé de "réglementer" ou de "fermer" les réseaux sociaux. 

Donald Trump a menacé mercredi de "réglementer" ou de "fermer" des plateformes de réseaux sociaux, après le signalement la veille par Twitter de deux tweets du président américain comme "trompeurs" et véhiculant des informations non vérifiées. 

"Les républicains ont le sentiment que les plateformes de réseaux sociaux censurent totalement les voix conservatrices. Nous allons les réglementer sévèrement, ou les fermer, pour ne pas permettre qu'une telle chose se produise", a tweeté Donald Trump.  

Deux tweets signalés comme trompeurs, une première 

Mardi, Twitter a signalé pour la première fois deux de ses tweets comme trompeurs. "Il n'y a PAS MOYEN (ZERO !) que le vote par correspondance soit autre chose que substantiellement frauduleux" a tweeté le président américain. 

"Le gouverneur de la Californie est en train d'envoyer des bulletins de vote à des millions de personnes. Tous ceux qui vivent dans l'Etat, peu importe qui ils sont ni comment ils sont arrivés là, vont en recevoir. Ensuite des professionnels vont leur dire, à ces gens qui sont nombreux à n'avoir même jamais pensé à voter avant, comment et pour qui voter. Ce sera une élection truquée", a-t-il continué.

Une mention "vérifiez les faits" ajoutée par Twitter

Le réseau social a ajouté une mention "vérifiez les faits" à deux tweets du président américain, qui affirmait que le vote par correspondance était nécessairement "frauduleux", une première alors que les réseaux sociaux sont souvent accusés de laxisme dans leur traitement des propos tenus par des dirigeants. 

Voilà ce qu'a écrit Twitter pour signaler les tweets de Trump : 

trump twitter

"Ces tweets contiennent des informations potentiellement trompeuses sur le processus de vote et ont été signalés pour fournir du contexte additionnel sur le vote par correspondance. Cette décision a été prise en accord avec l'approche que nous avons présentée plus tôt ce mois-ci", a justifié un porte-parole de la plateforme.