Touchée par une marée haute d'une ampleur exceptionnelle, Venise se retrouve dans une situation "désastreuse"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Un épisode de marée d'une ampleur rarement vue à Venise a fait deux morts et provoqué de nombreux dégâts. La cité des Doges, pourtant habituée à ce phénomène d'"aqua alta" se retrouve sous les eaux, et plusieurs épisodes similaires pourraient se produire dans les prochains jours.

Le gouverneur de la région de Vénétie, Luca Zaia, parle d'une situation "désastreuse". Touchée par une "acqua alta", une marée haute en italien, d'une ampleur exceptionnelle, Venise s'est réveillée mercredi les pieds dans l'eau, avec un bilan très lourd de deux morts et de nombreux dégâts. Mais le pire est peut-être à craindre alors que plusieurs épisodes du même type sont annoncés pour les jours à venir. 

1,87 mètre d'eau 

Cette marée haute, d'une ampleur exceptionnelle de 1,87 mètre, s'est abattue mardi sur la Cité des Doges et a surpris les touristes qui pataugeaient dans les ruelles inondées tandis qu'un puissant sirocco faisait déferler les vagues sur la place Saint-Marc. Il s'agit de la deuxième plus haute "acqua alta" enregistrée à Venise depuis le début des relevés en 1923, derrière celle du 4 novembre 1966 (1,94 mètre).

"Nous demandons au gouvernement de nous aider, les coûts seront élevés", a tweeté mercredi matin le maire de Venise Luigi Brugnaro, qui a annoncé dans la nuit qu'il allait demander la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle.

Les images diffusées par les télévisions montraient mercredi des dizaines de bateaux ayant rompu leurs amarres et dérivant dans la lagune. De nombreuses gondoles ont également été ballottées sur les eaux et traînées dans les canaux vénitiens.

La basilique Saint-Marc inondée

"C'était apocalyptique, assez pour vous donner la chair de poule," a déclaré à l'AFP-TV Marina Vector, alors qu'elle et son mari utilisaient des seaux pour évacuer l'eau de leur magasin de masques vénitiens. "La tempête était si forte que l'eau a franchi la barrière anti-inondation en marbre (devant la boutique). Rien n'a résisté", dit-elle. La célèbre basilique Saint-Marc, joyau de la Sérénissime, a été inondée sous un mètre d'eau et la crypte et le presbytère complètement noyés pendant la nuit. Selon le procurateur de l'édifice, Pierpaolo Campostrini, une inondation comme celle de mardi s'est seulement produite cinq fois dans l'histoire de la basilique, érigée en 828.

Venise est régulièrement touchée par le phénomène des pics de marées particulièrement prononcés qui provoquent la submersion d'une partie plus ou moins grande de la zone urbaine insulaire. L'"acqua alta" inonde souvent les parties basses de la ville, dont la place Saint-Marc, et peut être amplifiée par le sirocco, comme cela a été le cas dans la soirée de mardi. Pour protéger la ville de cette calamité qui altère chaque fois un peu plus son patrimoine artistique, un projet de construction de 78 digues flottantes pour fermer la lagune en cas de montée de la mer Adriatique est en cours de construction depuis 2003. Mais le surcoût et les malfaçons ont entraîné de nombreux retards, et le projet n'est désormais plus espéré avant 2021.

Europe 1
Par Cédric Chasseur avec Pauline Jacot et AFP