Séisme en Indonésie : le bilan porté à 98 morts, plus de 2.000 blessés

, modifié à
  • A
  • A
indonesie seisme 1280
Une alerte au tsunami, rapidement levée, a suscité la panique chez les habitants qui se sont précipités pour trouver un lieu sûr. © ADEK BERRY / AFP
Partagez sur :
Au lendemain du séisme qui a frappé l'île de Lombok, le bilan est passé à 98 morts et les secouristes poursuivent leur travail.

Au moins 98 personnes ont été tuées et 209 sérieusement blessées dans le séisme de magnitude 6,9 qui a secoué dimanche l'île indonésienne très touristique de Lombok, ont annoncé lundi midi les autorités. Un premier bilan avait fait état de 37 morts, mais l'ampleur des dégâts est apparue au cours de la nuit. 

"Les gens paniquaient". Le tremblement de terre, qui a endommagé des milliers de bâtiments, selon Sutopo Purwo Nugroho, un porte-parole de l'agence indonésienne de gestion des catastrophes, a également été ressenti sur l'île voisine de Bali. Une alerte au tsunami, rapidement levée, a suscité la panique chez les habitants qui se sont précipités pour trouver un lieu sûr, a dit le porte-parole. "Les gens paniquaient... surtout en raison de l'alerte au tsunami", a-t-il raconté. Le souvenir du tsunami de 2004, qui a coûté la vie à 168.000 personnes en Indonésie, reste très présent dans l'archipel. Des milliers de personnes ont été évacuées dimanche sur l'île vers des lieux plus sûrs.

Les lieux "passés au peigne fin". "Les équipes de recherche et de secours passent au peigne fin les lieux et évacuent" des personnes, a déclaré Sutopo Purwo Nugroho. "Nous nous attendons à ce que le nombre de victimes augmente", a-t-il ajouté, alors que forces de sécurité et secouristes continuent de rechercher des survivants ou des corps dans les débris de maisons, mosquées et écoles endommagées.

Les victimes surtout dans la partie nord de l'île. La plupart des personnes mortes se trouvaient dans la zone montagneuse située dans le nord de Lombok, loin des principaux sites touristiques du sud et de l'ouest de l'île. Lombok est particulièrement prisée des touristes pour ses plages et ses sentiers de randonnée. Le porte-parole de l'agence indonésienne de gestion des catastrophes a indiqué que de nombreux bâtiments avaient été endommagés à Mataram, la principale ville de Lombok. "Il s'agit pour la plupart de bâtiments construits avec des matériaux peu résistants", a-t-il précisé. Ce séisme est survenu une semaine après un premier tremblement de terre qui avait fait 17 morts sur cette île située à l'est de Bali et détruit des centaines de bâtiments sur l'île de Lombok. 

Selon un témoin, un Français blessé. Si aucun tsunami ne s'est produit, de l'eau de mer a envahi deux villages, a indiqué à une télévision locale Dwikorita Karnawati, un responsable de l'agence nationale de gestion des catastrophes. Un touriste français, Jean Sannier, en vacances sur l'île de Gili Meno en face de Lombok, a raconté que "le séisme et quatre répliques ont été fortement ressentis", une partie de notre hôtel est détruite, comme des habitations de l'île". Selon lui, de nombreux touristes français sont présents sur cette petite île et l'un d'eux a eu une jambe cassée.