Royaume-Uni : le successeur de Theresa May nommé d'ici le 20 juillet

, modifié à
  • A
  • A
Theresa May a annoncé vendredi sa démission.
Theresa May a annoncé vendredi sa démission. © TOLGA AKMEN / AFP
Partagez sur :
La Première ministre britannique a démissionné vendredi, affaiblie par son échec à faire adopter son plan de retrait de l'Union européenne.

Le successeur de la Première ministre britannique Theresa May, qui a démissionné vendredi, sera nommé d'ici la pause parlementaire le 20 juillet, a annoncé son Parti conservateur dans un communiqué.

Le Parti conservateur, dont le chef est traditionnellement le Premier ministre, tiendra une succession de votes des députés tories afin de déterminer deux candidats qui seront ensuite soumis au vote des militants.

La démission de Theresa May est prévue le 7 juin

Usée par l'interminable casse-tête du Brexit qu'elle n'a pas su mettre en oeuvre, Theresa May a annoncé vendredi sa démission, au bord des larmes, renforçant l'hypothèse d'un départ du Royaume-Uni de l'UE sans accord. Elle a précisé qu'elle démissionnerait de ses fonctions de cheffe du Parti conservateur -- et donc de cheffe du gouvernement -- le 7 juin, dans une allocution prononcée devant le 10, Downing Street, exprimant "un profond regret de ne pas avoir été capable de mettre en oeuvre le Brexit. "Ce fut l'honneur de ma vie d'être la deuxième femme à occuper le poste de premier ministre (après Margaret Thatcher, ndlr)", a-t-elle ajouté.

Theresa May avait pris la tête de l'exécutif en juillet 2016, peu après que les Britanniques eurent voté à 52% en faveur du Brexit lors du référendum du 23 juin 2016, succédant à David Cameron. Mais cette fille de pasteur de 62 ans, ancienne ministre de l'Intérieur, n'est pas parvenue à rallier derrière sa vision de la sortie de l'UE une classe politique profondément divisée sur la question, à l'image de la société britannique. En témoigne l'accord de divorce qu'elle a conclu avec Bruxelles, rejeté à trois reprises par les députés britanniques.