Présidentielle américaine : le collège électoral confirme la victoire de Biden

, modifié à
  • A
  • A
© Angela Weiss / AFP
Partagez sur :
Le collège électorale américain a entériné lundi, sans surprise, la victoire de Joe Biden à la présidentielle américaine face à Donald Trump.

Le collège électorale américain a entériné lundi, sans surprise, la victoire de Joe Biden à la présidentielle américaine face à Donald Trump. Le vote des grands électeurs de Californie, Etat remporté très largement par Joe Biden avec plus de 63% des voix, a permis au démocrate de franchir la barre des 270 suffrages, synonyme de victoire. L'ancien vice-président de Barack Obama deviendra le 20 janvier le 46e président de l'histoire du pays.

Ce développement attendu a été suivi d'un autre qui l'était moins, quand M. Trump a annoncé le départ de son ministre de la Justice Bill Barr, que le président avait récemment critiqué pour n'avoir pas dénoncé les fraudes électorales dont il veut convaincre le monde. "Bill partira juste avant Noël pour passer les fêtes en famille, le ministre de la Justice adjoint Jeff Rosen, une personne incroyable, assurera l'interim", a tweeté le président sortant. Si l'étape du vote des grands électeurs est traditionnellement une formalité, Donald Trump lui a donné un relief particulier en refusant d'admettre le verdict des urnes et donnant de l'écho à des théories du complot sur d'éventuelles tricheries électorales.

 

Découvrez le podcast Mister President par Europe 1 Studio

La politique américaine vous passionne ? Vous vous demandez encore comment Donald Trump a-t-il pu être élu ? Découvrez "Mister President par Europe 1 Studio", le podcast d'Olivier Duhamel. De Truman à Obama, de Kennedy à Clinton en passant par les Bush, père et fils… le politologue vous raconte l'incroyable histoire des élections présidentielles américaines depuis 1948.

>>> Retrouvez les 12 épisodes sur notre site Europe1.fr, sur Apple PodcastsGoogle PodcastsSoundCloud ou vos plateformes habituelles d’écoute.

"Maintenant, il est temps de tourner la page"

"Dans la bataille pour l'âme de l'Amérique, la démocratie l'a emporté", devait déclarer M. Biden dans un discours dont des extraits ont été diffusés à l'avance par son équipe. "L'intégrité de nos élections a été préservée. Maintenant, il est temps de tourner la page. De nous rassembler", devait-il ajouter dans ce discours prévu à 19H30 (00H30 GMT mardi) depuis son fief de Wilmington, dans le Delaware. "La flamme de la démocratie a été allumée il y a longtemps dans ce pays. Et nous savons désormais que rien - ni même une pandémie ou un abus de pouvoir - ne peut éteindre cette flamme".

Cette étape procédurale est traditionnellement peu suivie. Mais elle était cette année retransmise en direct, après des semaines d'une guérilla judiciaire menée par Donald Trump qui fut un fiasco intégral mais qui a encore renforcé les divisions de l'Amérique.